Nouveauté

DRIVE MY CAR

Alors qu'il n'arrive toujours pas à se remettre d'un drame personnel, Yusuke Kafuku, acteur et metteur en scène de théâtre, accepte de monter Oncle Vania dans un festival, à Hiroshima. Il y fait la connaissance de Misaki, une jeune femme réservée qu'on lui a assignée comme chauffeure. Au fil des trajets, la sincérité croissante de leurs échanges les oblige à faire face à leur passé.

Adaptation d'un extrait du recueil Des hommes sans femmes de Haruki Murakami.

UN AUTRE MONDE

Un autre monde, nouveau long-métrage de Stéphane Brizé, qui a été en compétition à la Biennale  di Venezia 2021, sera à l'affiche des Cinémas du Grütli dès le 16 février. 

À l'occasion de la sortie du film, nous vous proposons également de visionner En guerre et La loi du marché, dans le cadre d'un Focus sur le réalisateur.

 

OLGA

2013. Exilée en Suisse, Olga, une gymnaste ukrainienne de 15 ans talentueuse et passionnée, tente de faire sa place au Centre National du Sport. Mais la révolte d'Euromaïdan éclate à Kiev, impliquant soudain ses proches. Alors que la jeune fille doit s'adapter à son nouveau pays et prépare le Championnat Européen, la révolution ukrainienne pénètre dans sa vie et va tout bousculer... 

Le film représentera la Suisse dans la course aux Oscars.

La Fièvre de Petrov

La Fièvre de Petrov, réalisé par Kirill Serebrennikov, est une adaptation du roman Les Petrov, la grippe, etc. de l'auteur, Alexeï Salnikov.

Le film a été présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2021

Nemesis

Nemesis explore la destruction d’une gare unique à Zurich et la construction d’une nouvelle prison et d’un centre de police à sa place. Vu de la fenêtre du cinéaste, et avec le témoignage de réfugiés en attente d’expulsion, le film scrute la façon dont nous faisons face à l’extinction de l’histoire et à son remplacement par une sécurité totale.

Prix du cinéma suisse 2021 - Meilleur son (Peter Bräker)

SÌRÌRÌ, LE CARDINAL ET L'IMAM

Porté par deux hommes résolus, le Cardinal Dieudonné Nzapalainga et l’Imam Abdoulaye Ouasselegue, ce film interroge l’ordre du monde, le vivre ensemble et les balises qui résonnent en chacun de nous. Au-delà du témoignage historique sur une tragédie oubliée, le réalisateur de Sìrìrì voit son film comme un film d’aventures poignant, une célébration fraternelle, un film qui soit une inspiration pour chacun de nous.

Pages