Nouveauté

Robuste

Film d'ouvertue de la Semaine de la Critique à Cannes 2021, le premier long-métrage de Constance Meyer, Robuste, sera à l'affiche des Cinémas du Grütli dès le 2 mars !

"Souvent drôle et toujours sincère, Robuste capture une fragilité rare dans les yeux de Gérard Depardieu, et une force chez Déborah Lukumu

THE WHALER BOY

Premier-long métrage du réalisateur russe Philipp Yuryev, The Whaler Boy a été en compétition dans la sélection Giornate degli Autori / Venice Days à la Mostra de Venise 2020 de La Biennale di Venezia.

CONTES DU HASARD ET AUTRES FANTAISIES

Dès le 13 avril 2022, retrouvez aux Cinémas du Grütli Contes du hasard et autres fantaisies, le nouveau film du réalisateur de Drive my car, Ryusuke Hamaguchi.

En plus de nombreuses nominations, le film a également reçu plusieurs prix dont celui du Grand Prix du Jury lors du Festival du Film International de Berlin 2021.

La Colline où rugissent les lionnes

Quelque part au Kosovo, dans un village isolé, trois jeunes femmes voient étouffer leurs rêves et leurs ambitions. Dans leur quête d'indépendance, rien ne pourra les arrêter : le temps est venu de laisser rugir les lionnes.

Sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs 2021

"Luàna Bajrami signe un joli premier long métrage, plein de punch et de fraicheur, sur un trio de filles se métamorphosant en gang de voleuses afin d’échapper à une destinée toute tracée" Fabien Lemercier, Cineuropa

Introduction

Après avoir été récompensé de l'Ours d'argent du meilleur réalisateur pour son film La Femme qui s'est enfuie à la Berlinale 2020, Hong Sang-Soo s'est vu décerner à l'édition de cette année, l'Ours d'argent du meilleur scénario pour son dernier long-métrage, Introduction. Du 2 au 6 févrierLes Cinémas du Grütli vous proposent 5 séances pour le visionner

À la vie

Réalisé par Aude Pépin, À la vie est un formidable documentaire qui raconte les tabous liés à la maternité par le prisme du parcours de Chantal Birman, sage-femme libérale et féministe, qui a consacré sa vie à défendre le droit des femmes.

"L’intensité émotionnelle de séquences est inouïe. Grâce en soi rendue aux images profondément attentives et empathiques d’Aude Pépin... mais encore, bien sûr, à l’engagement de Chantal.Ariane Allard, Positif

Pages