Rétrospective

Louis Malle

A 25 ans, Louis Malle, né en 1932, avait déjà presque tout connu du cinéma: une Palme d'or à Cannes pour Le monde du silence, documentaire réalisé avec Jacques-Yves Cousteau; l'expérience Robert Bresson, il fut son assistant; un beau succès critique et public avec Ascenseur pour l'échafaud, avec Jeanne Moreau et Maurice Ronet…et la musique de Miles Davis. 

Milos Forman

Dans les années 60, Milos Forman 1 est devenu le héraut du nouveau cinéma tchécoslovaque. Puis, quand les Soviétiques ont mis fin au printemps de Prague qui ressemblait à ce jeune cinéma, il est parti aux États-Unis où, à partir du Vol au Dessus d’un nid de coucou, il est devenu Forman 2, un formidable cinéaste américain.

John Cassavetes

D'abord comédien, John Cassavetes va très vite vouloir réaliser ses propres films. Il bouscule d'abord les codes avec Shadows, tourné dans les rues de New York, de nuit avec des acteurs amateurs… Puis il fera une halte à Hollywood (Too Late Blues et A Child is Waiting) qui lui fait comprendre que son destin est de rester indépendant.

Des jardins et des films

Dans un jardin de cinéma, bien des intrigues se nouent : la belle peut y croiser la bête, Jane Wyman peut y tomber amoureuse d'un jardinier qui ressemble à Rock Hudson, Edward utiliser ses mains d'argent à tailler arbres et haies, Jack Torrance alias Jack Nicholson y geler sur pied... 

Mai 68

Il y a cinquante ans, un tsunami socio culturel s’est fracassé sur les remparts de l’ordre établi. Entre le 22 mars 1968 et le 30 mai 1968, le monde aurait pu changer. Les amphis transformés en agora, la colère de la rue, les grèves générales, les charges des CRS matraques au poing, mai 68 charrie un lot intarissable d’images et de slogans. La mémoire s’en nourrit, le cinéma s’en est nourri. Et le cinéma en a produit. Fictions, documentaires, Les Cinémas du Grütli proposent de revivre ces semaines qui ébranlèrent le monde à travers une quinzaine de titres incontournables.

Ingmar Bergman

Bergman est né il y a cent ans. Occasion de célébrer un géant du cinéma mondial, un cinéaste qui fit d'abord entrer le sexe et la guerre des sexes au coeur du cinéma européen, avec Monika, Sourires d'une nuit d'été ou La fontaine d'Aréthuse. Un metteur en scène qui connut un première apogée en 1957 (Les fraises sauvages) puis se tourna vers un art plus cérébral dans les années 60 (Le Silence, Persona…).

Pages