Cléo de 5 à 7

Agnès Varda - France - 1962 - vofr - 90' - Noir et Blanc - Numérique

L'action se déroule en temps réel, le 21 juin 1961, à Paris. Cléo, une jeune et belle chanteuse plutôt frivole, craint d'être atteinte d'un cancer. Il est 17 heures et elle doit récupérer les résultats de ses examens médicaux dans 2 heures. Pour tromper sa peur, elle cherche un soutien dans son entourage. Elle va se heurter à l'incrédulité voire à l'indifférence et mesurer la vacuité de son existence. Elle va finalement trouver le réconfort auprès d'un inconnu à l'issue de son errance angoissée dans Paris.

Critique

 La clé du film est donnée par un sketch burlesque que regarde Cléo (interprété par Godard, Anna Karina, Sami Frey, J.-C. Brialy, Eddie Constantine, Danièle Delorme, Yves Robert et Alan Scott) : pour voir les choses comme elles sont, il suffit d'enlever ses lunettes noires ! En effet, pour affronter la réalité, il faut enlever les lunettes de son égoïsme, de son insouciance, de sa frivolité. Il faut s'intéresser aux autres pour s'ouvrir à la vie. C'est cet itinéraire que parcourt Cléo, le temps d'un film, un temps réel (de 17 h à 18 h 30) qui va l'amener de l'obscurantisme (la cartomancienne du début) à une prise en charge consciente et lucide de sa propre identité. Au-delà de la prouesse technique, c'est donc l'intelligence de la narration et la sensibilité du regard qui t'ont de ce film une complète réussite.

Claude Bouniq-Mercier, Guide des Films 

Projeté dans le cadre de

Du 11 Septembre 2019 au 10 Octobre 2019
Partie cette année à l’âge de 90 ans, Agnès Varda est unique.