Léon Morin, prêtre

Jean-Pierre Melville - France - 1961 - vf - 126' - Noir et Blanc - Numérique

Durant l’Occupation, une jeune veuve, au tempérament passionné et certaine de sa rhétorique, défie un prêtre sur le terrain de la religion. Elle va pourtant vite être déconcertée par leurs échanges… 

Critique

« L’audacieux pari de Jean-Pierre Melville a été de faire porter la soutane à Jean-Paul Belmondo qui venait d’être révélé par ses rôles de mauvais garçon. Celui-ci s’en tira d’ailleurs brillamment, Emmanuelle Riva lui donnant la réplique avec une sensibilité frémissante, si bien que ce face-à-face psychologique, mis en scène comme un véritable suspense, est passionnant de bout en bout. La description attentive et vivant d’une petite ville pendant la guerre lui fournit un décor réaliste, fourmillant de détails vrais et évitant toute dramatisation artificielle » (Gérard Lenne, Dictionnaire mondial des films). 

Projeté dans le cadre de

Du 20 Octobre 2021 au 19 Novembre 2021
Du 20 octobre au 19 novembre 2021
« Avec la tête qu'il a, il ne pourrait jamais prendre une femme dans ses bras, car cela ne serait pas crédible ». Comme quoi on peut se tromper, même lorsqu’on est professeur au Conservatoire national supérieur d’art dramatique.
Du 29 Avril 2015 au 12 Mai 2015
Maestro du film noir à la française et compagnon de route de la Nouvelle Vague, Jean-Pierre Melville aura en vingt ans réinventé le Cinéma de genre.