Du 1 Octobre 2018 au 17 Décembre 2018

Le Cinéma des Ainés d'octobre à décembre 2018

Face à un monde qui nous entoure de plus en plus âpre, à l’individualisme galopant, au repli sur soi, le fait d’aller à une séance de cinéma, de sortir de son cocon pour se mêler à une foule qui partage des émotions, vaut déjà comme une sorte d’acte de résistance. On rit, on pleure (pourquoi pas ?), ensemble. On discute, on échange, on s’ouvre à l’autre, aux autres. Le Cinéma des Aînés existe pour cela. Il vit pour… et par les spectateurs. Merci d’être aussi nombreux à le fréquenter. 

Avec l’arrivée de l’automne, puis celle de l’hiver, rien de mieux qu’une belle séance de cinéma pour recharger ses batteries et se mettre du baume au coeur. Cela commence avec Les Vieux fourneaux. On pourrait presque dire les vieilles canailles, car les personnages, formidablement incarnés par Eddy Mitchell, Pierre Richard et Roland Giraud, partent en croisade avec une véhémence qui frise la correctionnelle. Après le trio de vieux briscards, au tour d’un trio féminin de tenir le haut de l’affiche. Dans Larguées, en effet, les pétillantes Camille Cotin et Camille Chamoux se démènent pour redonner le moral à leur mère, Miou-Miou, qui n’en demande pas tant… Avant de renverser totalement la situation. Eloïse Lang signe une belle comédie, on rit beaucoup avec ces trois femmes pleines de vie. Les femmes pleines de vie, elles sont nombreuses et elles font sacrément plaisir, dans le film de Julien Hallard, Comme des garçons. Avec rythme et délicatesse, il raconte comment un journaliste sportif en vient à monter la première équipe féminine de football de France. Un film plein d’enthousiasme, drôle et touchant, qui évoque une aventure véridique, une page d’histoire récente des plus réjouissantes. Dans Le Doudou, nous retrouvons deux humoristes, Kad Merad et Malik Benthalha, lancés dans une course effrénée pour retrouver le doudou perdu d’une charmante bambine. Le film a reçu le Prix du Jury au Festival de comédie de l’Alpe d’Huez. On l’aura compris, emballée par une joute verbale des plus hilarantes, menée à un rythme endiablé, cette comédie en dit long sur la famille. La famille, il en est justement question dans le dernier film de cette année, Photo de famille. Deux soeurs et un frère, très éloignés les uns des autres, se retrouvent à l’occasion de l’enterrement du grand-père. A partir de là, ils font face à une situation qui les contraint à resserrer les liens, à se retrouver. Cécilia Rouaud a tissé une chronique délicate qui touche juste et fait passablement réfléchir, tout en étant des plus distrayantes. Parfaite pour passer des fêtes de fin d’année au pays de l’émotion. Je vous les souhaite belles.

Sami Kanaan 
Maire de Genève

Programmation

Photo de famille

de Cécilia Rouaud

France - 2018 - vofr - 98'  

Lundi 17.12