Cascadeuses

De Elena Avdija
Suisse - 2022 - vost - 85' - Couleurs - Numérique
Synopsis

Shootées par des voitures, propulsées dans le vide ou encaissant de violents coups, tel est le quotidien de Virginie, Petra et Estelle, cascadeuses professionnelles. Pourtant, les représentations stéréotypées des femmes fragiles à l’écran restent bien ancrées dans l’industrie du cinéma, dominée par les hommes. Les rôles endossés par les cascadeuses restent des rôles de femmes opprimées, battues et maltraitées, alors que leurs pendants masculins jouent les bourreaux ou les héros.

Critique

Cascadeuses est le premier long métrage de la Lausannoise Elena Avdija – passée par Paris, où elle a obtenu des diplômes en sociologie et en réalisation documentaire – et il s’agit d’un film formidable, qui vient d’ailleurs de remporter en septembre l’Œil d’or de la compétition Focus du Zurich Film Festival. Dans l’idée que le cinéma est un moyen de révéler l’invisible, il met en lumière le travail de l’ombre de personnes que l’on voit régulièrement au cinéma et dans les séries, mais sans vraiment les voir. Et en choisissant de s’intéresser non pas à des cascadeurs, mais à des cascadeuses, la réalisatrice donne une voix à des invisibles parmi les invisibles, puisque les femmes ayant choisi cette profession sont encore extrêmement minoritaires.

 

Stéphane Gobbo, Le Temps

[...] Elena Avdija saisit sur le vif les préoccupations politiques et matérielles de ces professionnelles : manque d’opportunité de carrière et de reconversion, inégalités découlant de leurs identités et de «ce qu’elles sont prêtes à faire» ou encore participation bon gré mal gré à la construction d’un imaginaire médiatique où les femmes sont des êtres passifs, réceptacles de toutes les violences.

Eleo Billet

Projeté dans le cadre de

7 février 2023
CASCADEUSES de Elena Avdija