Absolute beginners

Julien Temple - Grande-Bretagne - 1986 - vost - 107' - Numérique

En 1958, une nouvelle jeunesse émerge. La guerre est finie mais les Beatles et les Rolling Stones ne sont pas encore là. Le jazz est peu à peu remplacé par le rock'n'roll et des émeutes raciales secouent les quartiers populaires de Londres. Dans ce contexte, le jeune photographe Colin tombe amoureux de la styliste Crepe Suzette qui elle, ne pense qu'à sa carrière.

Critique

Absolute beginners, c’est l’histoire de l’émergence ou plutôt l’histoire de la reconnaissance d’une nouvelle catégorie sociale : les adolescents. Etre « teenager », comme disent les anglais c’était se révolter. Dans le film, qui brosse un portrait en musique de l’Angleterre des années cinquante, la révolte passe par le rejet de la culture traditionnelle anglaise.

Comme le dit Julien Temple,  Les jeunes étaient « lassés du poids, de la froideur et de la pesanteur de l'establishment ». L’émergence de la télévision et de la publicité a tout naturellement fait découvrir aux jeunes anglais une culture américaine plus moderne et moins rigide qu’ils se sont empressés d’embrasser. Le jazz, si présent dans le film, est donc rapidement devenu la musique branchée (puisque américaine) des années cinquante.  

Mais Julien Temple ne se limite pas à faire un simple portrait de cette période. Il nous propose aussi une réflexion sur la place et le rôle des medias dans l’émergence de ce mouvement. Le héros par exemple est un jeune photographe et son amie dessinatrice de mode. Tous les personnages sont des caricatures d’américains. Même les scènes de danse s’inspirent du visuel des comédies musicales américaines. Dans un film qui pointe du doigt ce monde des apparences, il n’est donc pas totalement surprenant de trouver David Bowie qui interprète un publicitaire influent, sorte de clin d’œil de la part de celui qui a tant fait usage de son image.

Alexandre Czapski, Dvd Critiques

Projeté dans le cadre de

Du 30 Juin 2021 au 3 Août 2021
C'est l'heure des eighties aux Cinémas du Grütli !
Drames, comédies, thrillers, science-fiction... Impossible d'oublier certains films, véritables reflets de leur époque.