I Vitelloni

Federico Fellini - Italie, France - 1953 - vost - 107' - Noir et Blanc - 35mm

Dans une petite ville balnéaire animée seulement par le carnaval et la période des vacances, cinq jeunes gens mènent une vie de désœuvrés, d'inutiles, qui leur vaut d'être appelés "Vitteloni", "les grands veaux"...

Une chronique fraîche, attachante avec un Franco Fabrizi excellent.

Critique

C'est le troisième film de Fellini, son premier chef-d'oeuvre, et c'est le film de lui qui se rapproche le plus de ce que j'ai vécu dans ma jeunesse. Ce sont avant tout des rêveurs, et pour accomplir leurs rêves, il faudrait qu'ils quittent la station balnéaire où ils se morfondent. Fellini campe si bien leur vanité, leur immaturité. Ils ne demandent qu'à partir, mais sont terrifiés à l'idée de sortir de leur cocon. Quand j'étais un adolescent à New York, je crois que j'ai dû être un des leurs. Les Vitelloni est une des inspirations majeures de Mean Streets. Pour moi, il capte les émotions douces-amères d'un moment par où chacun passe, le moment où l'on réalise que l'on peut soit mûrir soit rester un enfant pour toujours. »

Martin Scorsese, Mon voyage en Italie, 2001

Projeté dans le cadre de

Du 20 Décembre 2017 au 9 Janvier 2018
Le Magicien
Nous ne présenterons pas Fellini (1920-1993), Federico de son prénom, sinon pour rappeler aux oublieux que venant du néoréalisme (il a travaillé sur Rome ville ouverte) il guida le cinéma italien vers des terres nouvelles, vers des formes inconnues avant lui.
Du 19 Avril 2021 au 1 Juin 2021
Rétrospective prolongée jusqu'au 1er juin!
«La Comédie à l'italienne», peut-on imaginer meilleur programme pour retrouver le cinéma, en salle et sur grand écran ? En tout cas, aux Cinémas du Grütli nous n'avons pas trouvé plus beau cadeau aux spectatrices et spectateurs.