Inter Arma Caritas

Fernand Reymond - Suisse - 1948 - vost - 37'

Films :

Inter Arma Caritas (Fernand Reymond, CH, 1948, 37 min, NB, vo fr, 10/10 ans)

Ce film reflète certaines problématiques que doit affronter le CICR au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, alors même qu’il œuvre à l’élaboration des nouvelles Conventions de Genève.

Inter arma caritas fait partie des films commandités par le CICR en réponse aux critiques qui lui sont adressées après la Seconde Guerre mondiale. Il fait office de premier rapport sur les activités de l’institution pendant le conflit. Cette séance est constituée de la projection de trois autres films (Car le sang coule encoreTous frèresUne Voie reste ouverte), à travers lesquels est mis en question le lien entre paix et action humanitaire: le CICR n’intervient-il pas essentiellement en temps de guerre? Quatre films qui illustrent le lien entre Genève et le CICR, ainsi que le rôle du cinéma au CICR.

Car le sang coule encore  ( Charles-Georges Duvanel, CH, 1959, 15 min, NB, vo fr, 10/10 ans)

Ce film documente l’activité du CICR de 1952 à 1958 et met notamment en évidence la première application des nouvelles Conventions de Genève de 1949.

S’ouvrant sur l’affirmation et la valorisation de la neutralité et de l’indépendance du CICR, Car le sang coule encore rappelle les principes fondamentaux du droit humanitaire. Cette séance est constituée de la projection de trois autres films (Inter arma caritasTous frèresUne Voie reste ouverte), à travers lesquels est mis en question le lien entre paix et action humanitaire: le CICR n’intervient-il pas essentiellement en temps de guerre? Quatre films qui illustrent le lien entre Genève et le CICR, ainsi que le rôle du cinéma au CICR.

Tous Frères (Charles-Georges Duvanel, CH, 1952, 12 min, NB, vo fr, 10/10 ans)

Après le retour sur l’histoire du CICR depuis sa fondation et sur la signature des Conventions de 1949, c’est ici un bref aperçu de l’intervention de l’organisation dans les conflits qui suivent la Deuxième Guerre mondiale.

Cette présentation de l’activité de l’institution dans ces années réaffirme sans cesse le lien de l’institution avec la ville de Genève, territoire neutre et paisible d’où rayonne l’action humanitaire. Cette séance est constituée de la projection de trois autres films (Inter arma caritasCar le sang coule encoreUne Voie reste ouverte), à travers lesquels est mis en question le lien entre paix et action humanitaire: le CICR n’intervient-il pas essentiellement en temps de guerre? Quatre films qui illustrent le lien entre Genève et le CICR, ainsi que le rôle du cinéma au CICR.

Une Voie reste ouverte (Adolf Forter, Kurt Früh, CH, 1944, 13 min, NB, vo fr, 10/10 ans)

En 1944, le CICR produit un documentaire illustrant ses activités dans le cadre du conflit d’une ampleur sans précédent que constitue la Seconde Guerre Mondiale et qui sévit encore au moment de la réalisation du film.

Face à la fermeture hermétique des frontières entre les pays belligérants, cette production présente le CICR comme la «seule voie restée ouverte» entre les Nations pour acheminer aide et nouvelles, et ce grâce à la neutralité de l’institution genevoise, comme à la confiance que les États lui accordent. Cette séance est constituée de la projection de trois autres films (Inter arma caritasCar le sang coule encoreTous frères), à travers lesquels est mis en question le lien entre paix et action humanitaire: le CICR n’intervient-il pas essentiellement en temps de guerre? Quatre films qui illustrent le lien entre Genève et le CICR, ainsi que le rôle du cinéma au CICR.

http://histoire-cite.ch

 

 

 

 

 

Projeté dans le cadre de

18 Juin 2014
Le CICR fête ses 150 ans!
La façon dont le CICR se présente et met en avant son action auprès des victimes de conflits a beaucoup évolué depuis sa création, il y a 150 ans.
Du 13 Mai 2015 au 16 Mai 2015
Les rencontres de Genève Histoire et Cité
Proposée par l'Université de Genève et en collaboration avec de nombreuses institutions culturelles, les Rencontres de Genève Histoire et cité donnent rendez-vous au grand public pour débattre du présent à la lumière du passé, autour du thème "Construire la paix".