Atlantic City

Louis Malle - Etats-Unis - 1980 - vost - 104' - Couleurs - Numérique

Sally, serveuse dans un casino, hébèrge son mari, Dave qui vit maintenant avec sa soeur, dans un vieil immeuble d'Atlantic City. Dave a trouvé de la drogue dans une cabine téléphonique et aidé de Lou, voisin de Sally qui a toujours rêvé d'être un truand, tente de la revendre. 

Critique

Jusque dans les années 1940, Atlantic City était une station balnéaire mythique. A la fin des années 1970, l'Etat décide d'y construire des ­casinos : luminaires et stuc dégoulinant remplacent les somptueuses villas du début du siècle. Avec son oeil de documen­tariste, Louis Malle utilise cet entrelacs architectural comme un labyrinthe où courent des personnages sur le déclin. Certains traînent leur passé comme une casserole rouillée, clamant à qui veut l'entendre combien il fut rutilant.

Lou et Grace sont de ceux-là, potiches en mal d'affection, que la vieillesse rend pitoyablement clownesques. D'autres brandissent leur avenir, supposé prometteur, comme une protection, et s'en remettent aveuglément aux murs de béton qui s'élèvent. Telle est Sally, ancienne fille de bûcherons, qui se bouche les oreilles en parcourant les rues, mais préfère abandonner un homme qui l'aime plutôt que de quitter la ville.

Louis Malle orchestre à merveille la rencontre de ces pauvres gens qui ne sont que des courants d'air. Personne n'oubliera la fragilité de Susan Sarandon, ni le triomphalisme perplexe de Burt Lancaster.

Marine Landrot, Télérama

Projeté dans le cadre de

Du 13 février 2019 au 7 Mars 2019
A 25 ans, Louis Malle, né en 1932, avait déjà presque tout connu du cinéma: une Palme d'or à Cannes pour Le monde du silence, documentaire réalisé avec Jacques-Yves Cousteau; l'expérience Robert Bresson, il fut son assistant; un beau succès critique et public ave