La Saison du Diable

De Lav Diaz
Philippines - 2018 - vost - 234' - Noir et Blanc
Synopsis

1979. Au plus fort de la loi martiale instaurée par le président Marcos, quelques villageois rebelles tentent de résister …

Critique

Quiconque connait l’œuvre de Lav Diaz ne devrait rien voir de repoussant dans la durée de son nouveau film. Avec moins de quatre heures, La Saison du Diable est même sans doute la plus courte de ses réalisations. A l’inverse, ceux qui ne connaîtraient rien de son oeuvre et qui n’en auraient que l’argument « comédie musicale » risqueraient d’être très surpris en découvrant que ce terme n’est pas forcément synonyme de légèreté romanesque et de chorégraphies mirobolantes. La façon qu’a le porte-étendard de la « nouvelle vague philippine » de transformer les codes des genres qu’il emprunte, atteint ici un niveau de radicalité fascinant. Son « opéra rock », puisque c’est ainsi qu’il le qualifie, se compose d’une succession de plans fixes, entièrement filmés dans un magnifique noir et blanc, dans lesquels tous les dialogues et monologues sont chantés, sur des airs récurrents assimilables à des mantras. Ce dispositif est avant tout un excellent moyen de nous faire pénétrer dans les complaintes d’un peuple soumis à une impitoyable dictature, et ainsi composer un vaste poème sous forme d’ode à la résistance, un message on-ne-plus intemporel. (...)

Julien Dugois, A Voir A Lire

Projeté dans le cadre de

19 Mai 2022
De Lav Diaz