My father from Haifa

Omar Shargawi - Danemark - 2009 - vost - 53' - Numérique

« Haïfa… c’est peut-être ma dernière chance de revoir cette terre, ma maison, mon école dont je sais si peu, avant de déménager pour un monde sans frontières, sans restrictions de visas, où les gens ne volent pas la maison des autres » Munir

Omar Shargawi cherche à comprendre l’histoire de son père, Munir, et à se réconcilier avec lui, qui l’a jeté hors de la maison familiale. Face aux insistances du fils pour entreprendre enfin le voyage de retour vers Haïfa sa ville natale, le père ironise sur la situation des Palestiniens mais s’emporte contre son fils : « Des fois je pense qu’Omar n’est pas mon fils, mais mon ennemi. Tu n’as pas à me dire ce que je dois faire, je ne veux pas vivre dans les souvenirs. »

Finalement père et fils s’envolent. De Copenhague à Haïfa, en passant par Damas, c’est le voyage à travers les souvenirs et les émotions du fils et de son père, qui a dû fuir la Palestine de son enfance en 1948.

Meilleur documentaire, Robert Festival (DK) 2010
Prix spécial du jury, doc, DIFF 2011
Meilleur film, doc, DIFF 2011
Prix du public, doc, DIFF 2011

En présence du réalisateur

La séance est précédé par le court-métrage Obaida de Mattew Cassel (Palestine - 2019 - vost - 8').

Alors qu’il n’avait que 14 ans, Obaida est arrêté une 1ère fois par les militaires israéliens. Il est emprisonné une 2ème fois l’année suivante. Comme l’écrasante majorité des enfants palestiniens arrêtés par les forces israéliennes en Cisjordanie occupée, Obaida est accusé d’avoir jeté des pierres. Il n’est qu’un de ces 700 enfants palestiniens arrêtés chaque année. Avec d’autres jeunes, il témoigne du vécu après leurs arrestations : le passage devant les juges militaires, la dureté de l’enfermement, l’absence des droits élémentaires,… et le difficile retour à la vie ‘normale’.

Le 17 mai 2021, Obaida Jawabra est assassiné à l’entrée du camp de réfugiés Al Arroub près d’Hébron. Il est le 4ème jeune Palestinien tué par les forces militaires israéliennes en Cisjordanie jusqu’en mai.

Obaida devait recevoir un mois plus tard son diplôme de cuisinier professionnel.

La projection sera suivie d'une discusion avec le représentant du DCI à Genève, Alex Kamarotos.

 

Projeté dans le cadre de

Du 30 Novembre 2021 au 2 Décembre 2021
10ème édition de PFC’E
Depuis 2012, les Rencontres cinématographiques Palestine Filmer C’est Exister, donnent la place au cinéma palestinien, notamment au regard des cinéastes palestinien.ne.s, de Cisjordanie, de Gaza, vivant en Israël et dans les pays