Luci del Varietà

Alberto Lattuada, Federico Fellini - Italie - 1951 - vost - 97' - Noir et Blanc - 35mm

Checco et sa troupe de saltimbanques errent de village en village dans l'Italie des années 30. Lors d'une halte, Checco tombe amoureux de Liliana, une spectatrice qui intègre la troupe. Checco veut monter une pièce à Rome avec Liliana comme vedette. Mais Liliana va trouver un autre imprésario...

Critique

Pour l'amateur de cinéma, Feux du music hall présente un sérieux intérêt historique. C'est le premier film signé par Fellini. La présence amicale de Lattuada aidant, il nous raconte une histoire qui visiblement lui plaît, selon son coeur. Si l’influence de Chaplin demeure sensible, on reconnaît au passage l’ébauche de certains thèmes plus spécifiquement felliniens. Il n’y a pas d’amertume dans ces Feux du music-hall, mais une sourde mélancolie faite de désarroi, d’espérance fallacieuse et de résignation. Par moments on devine toute proche, comme en filigrane, la poésie de La StradaFeux du music-hall est un film pour lequel on éprouve de l’amitié.

Jean de Baroncelli, Le Monde, 1956

Projeté dans le cadre de

Du 15 Septembre 2021 au 28 Septembre 2021
Du mercredi 15 au mardi 28 septembre 2021
En collaboration avec le Festival de Locarno et la Cinémathèque suisse, nous présentons une sélection de huit films de fiction de la rétrospective Alberto Lattuada, dont l'intégralité des oeuvres ont été montrées à Locarno.