Greenland

Ric Roman Waugh - Etats Unis - 2020 - vost - 119' - Couleurs - Numérique

Une comète est sur le point de s’écraser sur la Terre et de provoquer un cataclysme sans précédent. John Garrity décide de se lancer dans un périlleux voyage avec son ex-épouse Allison et leur fils Nathan pour rejoindre le dernier refuge sur Terre à l’abri du désastre…

Critique

(…) Ce qui tient le récit apocalyptique, c'est bien le sentiment que personne n'est armé pour survivre, et que seule la magie hollywoodienne permet à ces héros d'avancer. L'étau cosmique qui se resserre sur les personnages, et ne leur permet même pas de profiter d'une pause chez papy Scott Glenn (tant mieux, vu les dialogues de cette parenthèse), donne le rythme. La tension ne faiblit quasiment pas, et rien que ça, c'est une réussite notable.

Comparé à la surenchère morbide et débilisante de GeostormGreenland joue la carte de la gravitas. Et peu importe si c'est cousu de fil blanc, aussi fin que les biceps de Gerard, et que ça ressemble à une journée d'emmerdes de Jack Bauer en vacances : ça marche. Morena Baccarin et Gerard Butler ont envie d'y croire, et ça donne envie de les suivre, et fermer les yeux pour se laisser entraîner par le scénario de Chris Sparling (derrière Buried et Nos souvenirs de Gus Van Sant). (…) Le chaos est surtout dans la cellule familiale, séparée, malmenée et amochée par les rencontres, les mauvaises surprises, et les épreuves qui ajoutent quelques gouttes de sang et ecchymoses à leurs panoplies. Pour tout amateur de visions infernales, de paysages ruinés et de villes atomisées, il faudra se contenter de quelques maigres rations. Preuve d'un point de vue accroché aux héros ordinaires : les images les plus classiques du genre sont cantonnées aux écrans de télévision, aux horizons rougeoyants, ou à un passage obligatoire sur la situation. Cette absence du géant, pour suivre les petits humains à terre, apporte une touche anxiogène parfois très efficace. (…) La course contre la montre apocalyptique est donc sobre, simple, sans décrochages pour voir le chaos à l'autre bout du monde, ni money shot où un monument explose. Ce qui compte ici, c'est l'amour, la bonté, l'espoir, et la tension face au chaos. Parfois, ça donne envie de lever les yeux au ciel, en se disant qu'une bonne comète fera vraiment du bien dans ce royaume des gentils. Mais le plus souvent, on n'y pense pas, et on suit ce bon Gerard en sueur, qui donne l'impression que demain, on pourrait tous partir comme lui pour sauver son petit monde.

Geoffroy Crété, Ecran Large 

Projeté dans le cadre de

Du 1 Juillet 2021 au 24 Août 2021
Les classiques d'hier et d'aujourd'hui
Comme l'année dernière, les Cinémas du Grütli proposent une programmation riche et éclectique, qui fait dialoguer films récents, grands succès de l'année écoulée, et œuvres incontournables de l'histoire du Cinéma. Nous invitons le public au jeu de l'association de l'émule et du modèle...