IL SINDACO DEL RIONE SANITÀ

Mario Martone - Italie - 2019 - vost - 115' - Couleurs - Numérique

Don Antonio Barracano est une figure respectée et crainte du Rione Sanità de Naples, où il est connu comme « le maire ». Il s'occupe de régler les litiges et d'administrer la justice selon ses propres critères, à travers des méthodes parfois brutales. Quand un garçon décidé à tuer son père demande son aide, Don Barracano revoit en lui la soif de vengeance qui, lorsqu'il était jeune, en a fait ce qu'il est aujourd'hui. Il décide d'intervenir…

Adaptation d’une oeuvre de Eduardo De Filippo, cette fiction s’immerge dans les quartiers malfamés de la banlieue napolitaine avec des personnages aux prises avec la culpabilité, la rédemption et l’espoir.

Critique

(…) C’est la première œuvre d’Eduardo De Filippo que je porte à l’écran. Je n’avais jamais osé m’y attaquer auparavant, car la mise en œuvre de ses pièces signifie inévitablement de reprendre non seulement ce qu’il a écrit, mais aussi tout le macro-texte qu’il a élaboré, comme acteur et dramaturge, et qu’il a transmis et codifié à travers d’innombrables mises en scène et versions télévisées. Pour contourner cet obstacle, nous avons fait table rase du passé en donnant notamment un tout autre âge au personnage principal (censé avoir 75 ans), ce qui nous a permis de soumettre le texte à l’épreuve de la société contemporaine – les parrains de la mafia sont aujourd’hui bien plus jeunes – et d’en faire quelque chose de nouveau. Nous retrouvons ici une humanité féroce, ambiguë et en souffrance, où tous les personnages sont mus par le bien et le mal, et où les deux villes, la Naples légale et la Naples criminelle, se mesurent dans un jeu sans vainqueur possible. Car il est inutile de nier la réalité: c’est une seule et même cité et, pour effrayant que cela paraisse, rien ne sert de chercher à la couper en deux.

Mario Martone

***

« Que ceux qui ont des saints aillent au paradis, que ceux qui n’en ont pas viennent me voir», dit Antonio Barracano, le charismatique boss camorriste du film Il Sindaco del Rione Sanità. Par «sindaco», c’est-à-dire «maire», il faut entendre la personne qui contrôle et administre les activités criminelles du quartier et s’emploie à départager avec l’autorité d’un juge, ses controverses et litiges. (...)

Le film conserve en revanche l’ambiguïté troublante de ce «maire», vers lequel tout le monde se tourne pour obtenir «justice» et que Di Leva, 40 ans, interprète en déployant un talent impressionnant. Une ambiguïté qui avait été bien expliquée par l’auteur de la pièce : par Eduardo : Barracano n’est pas un parrain, mais un homme qui a vécu dans sa chair une injustice et qui, justement par amour de la justice et par confiance dans les hommes, la rend lui- même. »

Camillo de Marco, Cineuropa.org, 2020

Projeté dans le cadre de

Du 1 Juillet 2021 au 24 Août 2021
Les classiques d'hier et d'aujourd'hui
Comme l'année dernière, les Cinémas du Grütli proposent une programmation riche et éclectique, qui fait dialoguer films récents, grands succès de l'année écoulée, et œuvres incontournables de l'histoire du Cinéma. Nous invitons le public au jeu de l'association de l'émule et du modèle...