Palombella Rossa

Nanni Moretti - Italie, France - 1989 - vost - 89' - Couleurs - Numérique

Lieu: une piscine des années cinquante dans une ville de Sicile. Action: un match de water-polo, sport préféré du réalisateur. Temps: la durée d'un match. A partir de ces trois classiques unités, Moretti règle quelques comptes avec son pays et son époque. 

Critique

Dans Palombella Rossa, Nanni Moretti s'imagine en député communiste amnésique, à la recherche d'un passé évidemment impossible à assumer. Pour un survivant écarquillé de Mai 68, encore férocement attaché aux jupes de sa mère, la métaphore est belle. Ici, l'enfant-poisson refuse de quitter l'eau de la piscine, comme un têtard attardé, pendant qu'Omar Sharif, sur écran télé, parasite avec la musique têtue du Docteur Jivago les trames célibataires de cette histoire à tâtons. A la chanson de Lara succède, dans un moment de magie pure, I'm on Fire (Bruce Springsteen sous influence Suicide), qui envahit soudain la piscine transformée en cathédrale. Nanni Moretti nage heureusement toujours trop loin. C'est un plongeur à plein temps, enfant d'une sirène et militant water-polo du temps qui passe.

Louis Skorecki, Libération

Projeté dans le cadre de

Du 12 février 2020 au 5 Mars 2020
Dès qu’il est apparu, à la fin des années 70, dans ses auto-fictions en forme de comédies sarcastiques, Nanni Moretti (né en 1953) a déchiré la carte du cinéma italien.
Du 22 février 2020 au 23 février 2020
Dans le cadre d’une grande rétrospective consacrée à ce frondeur du cinéma italien, du 12 février au 5 mars, Nanni Moretti nous fait l’honneur d’une visite, le samedi 22 et le dimanche 23 février 2020, pour présenter quelques films et discuter avec le public genevois des particularités