La Fugue

Arthur Penn - Etats-Unis - 1975 - vost - 100' - Couleurs - 35mm

Harry Moseby, détective privé, est chargé d'enquêter sur la fugue de Delly Grastner, une jeune fille de 16 ans. L'affaire s'annonce difficile pour Harry qui, parallèlement, découvre que sa femme le trompe…

 

Présentation du film par Jonathan Nossiter le vendredi 13 décembre à 19h30

Critique

Tout est trompeur dans cette histoire de détective apparemment classique où le privé Harry Moseby est engagé pour retrouver une fugueuse de 16 ans dont la mère, vieille actrice sur le retour, aime beaucoup les cascadeurs..Derrière cette Fugue désinvolte, aux dialogues piquants, se cache, en fait, l'un des films les plus personnels d'Arthur Penn. Le cinéaste y aborde un de ses thèmes de prédilection : comment un individu peine à se connaître lui-même, se trompe, du coup, sur les autres, et court à sa perte. Cas particulièrement rare dans un film de ce genre : son détective se goure sur toute la ligne, trompé dans sa vie privée, mené en bateau dans son enquête, à côté de la plaque jusqu'à la fin, étonnante, qui dévoile en même temps le vrai crime et ses coupables. Moseby (Gene Hackman, athlétique mais las, superbe) a refusé d'accompagner sa femme au cinéma voir Le Genou de Claire, car le cinéma de Rohmer, trop bavard, le fait bâiller (!). Il comprendra trop tard, lors de la superbe scène finale, nocturne, aquatique et... muette, que ses interlocuteurs n'ont cessé de le mystifier par leurs bavardages. Un film noir qui dégage une poésie désenchantée vraiment à part.

Guillemette Odicino, Télérama

Projeté dans le cadre de

Du 27 Novembre 2019 au 17 Décembre 2019
Arthur Penn est l’un des précurseurs du Nouvel Hollywood, élan donné au cinéma américain à la fin des années 1960 par une poignée de réalisateurs audacieux, épris de liberté créative.
Du 13 Décembre 2019 au 14 Décembre 2019
Autour d'Arthur Penn
Pour accompagner la rétrospective Arthur Penn, nous accueillons, les 13 et 14 décembre, le réalisateur Jonathan Nossiter (Sunday Signs and Wonders et évidemment Mondovino), admirateur d’Arthur Penn. Il nous parlera de son amitié pou