Jane B. par Agnès V.

Agnès Varda - France - 1987 - vofr - 98' - Numérique

Le film est un portrait-en-cinéma où l'on découvre Jane Birkin sous toutes ses formes, dans tous ses états et en plusieurs saisons, elle-même en sa diversité et aussi d'autres Jane... d'Arc, Calamity Jane, et la Jane de Tarzan et la Jane de Gainsbourg. C'est la femme-au-miroir-mouvant. Elle change de tête et de rôle pour s'amuser avec Agnès qui tourne autour d'elle,

Critique

Portrait éclaté, réel ou imaginaire de Jane Birkin filmée par Agnès Varda. Tableaux vivants reportages, fantasmes, reconstitutions,vie privée et vie publique... Jane B. vide son sac (au propre et au figuré !) mais ne se dévoile pas. Comment atteindre à l'essence d'un personnage? Plutôt que de filmer la réalité (et, de toute façon la déformer), autant réaliser « un documenteur ». C'est la méthode employée par Varda. Et dans cette sorte de puzzle, elle se livre autant qu'elle filme Jane B. Passionnant jeu de miroirs, au féminin pluriel, le film est superbe. Tantôt poétique, tantôt ironique, tantôt pathétique. De plus. c'est un bel hommage au cinéma.

Claude Bouniq-Mercier, Le Guide des Film

Projeté dans le cadre de

Du 11 Septembre 2019 au 10 Octobre 2019
Partie cette année à l’âge de 90 ans, Agnès Varda est unique.