Martin Eden

Pietro Marcello - Italie, France, Allemagne - 2019 - vost - 129' - Couleurs - Numérique
À Naples, au cours du 20ème siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert l’amour et le monde d’une jeune et belle bourgeoise grâce à la philosophie, la littérature et la culture, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines.
 

Le film sortira dans nos salles le 1er Avril 2020!

 

Critique

Faire quelque chose de différent et de nouveau. Telle était l'ambition de Pietro Marcello, documentariste, grand cinéphile et l'un des talents les plus prometteurs du cinéma italien, qui a présenté son film Martin Eden en compétition au 76ème Festival international du film de Venise. Coproduit par l'Italie et la France, le film est une adaptation libre du chef-d'œuvre de Jack London, qui se déroule à Naples dans une période indéterminée sur plusieurs décennies du XXe siècle.

La particularité du film, sa "différence" en effet, réside surtout dans l'utilisation de matériel d'archives, qui contraste avec l'histoire fictive. Le mélange n'est pas une innovation complète - beaucoup l'ont déjà fait, de Léon Poirier en 1928 avec Verdun, visions d'histoire, à Pablo Larraín en 2016 avec Jackie[+] - mais pour Pietro Marcello, cela constitue un lien puissant entre le texte et la réalité historique. Avec l'intégration naturelle du matériel d'archives dans le plan, la narration reste fluide, et les images d'archives ne se perçoivent pas comme des corps étrangers, grâce une fois encore au grand travail des monteurs Aline Hervé et Fabrizio Federico.

Interprété par Luca Marinelli, l'un des acteurs les plus demandés du moment, Martin Eden est le prototype du jeune homme qui s'émancipe par les arts et qui, malgré ce développement même, découvre toute l'hypocrisie et la petitesse de la bourgeoisie. L'adaptation par le scénariste Maurizio Braucci, en collaboration avec le réalisateur, reste assez fidèle au texte du grand écrivain nord-américain, écrit en 1907 et considéré comme le premier best-seller de l'histoire de la littérature. Martin est un marin grossier et sans le sou qui sauve le jeune Arturo Orsini d'une attaque et est ainsi accueilli dans sa riche famille, dans un monde complètement différent du sien en matiere de culture et de formation. La sœur délicate et diaphane d'Arturo, Elena (Jessica Cressy), reconnaît l'intelligence acérée et le charisme de Martin et lui recommande de reprendre ses études pour apprendre à mieux exprimer ses idées. Déterminé à réaliser son rêve - épouser Elena - Martin se lance tête la première dans les livres, les sciences, la lecture et la philosophie pour élever son statut social. Il deviendra un écrivain à succès, pour ensuite se rendre compte que tout le monde autour de lui ne se soucie que de sa renommée et de sa richesse.

Pietro Marcello retrace les vicissitudes de cette âme inquiète en adaptant ce roman d'initiation riche en implications politiques : les magazines qui refusent les histoires et les essais de Martin, mis sur papier avec sa fidèle machine à écrire ; le jeune homme qui cherche le juste équilibre entre des emplois humbles et mal payés pour survivre ; sa rencontre, lors d'une fête chez Orsini, avec le vieux poète Brissenden (Carlo Cecchi), qui le présente aux milieux politiques socialistes où Martin fait face à des discours politiques complexes révélant son puissant individualisme moral et son absolue liberté de penser. Enfin, l'épilogue tragique d'une âme vidée, délivrée par une intervention délirante et provocante à la Carmelo Bene dans une classe universitaire.

Camillo De Marco, Cineuropa

Projeté dans le cadre de

25 février 2020
Martin Eden de Pietro Marcello