Indiscret

Stanley Donen - Royaume Uni - 1958 - vost - 100' - Couleurs - Numérique

Anna Kalman (Ingrid Bergman), célèbre comédienne, est de retour à Londres après avoir raccourci son voyage à Majorque. Ce retour précipité surprend sa sœur Margaret Munson (Phyllis Calvert) et son mari Alfred (Cecil Parker). Célibataire endurcie, Anna tombe au premier regard sous le charme de Philip Adams (Cary Grant), invité par Alfred. Haut fonctionnaire de l'OTAN venu de San Francisco, Philip se présente comme l'un des plus fervents admirateurs de la comédienne et l'invite à assister à son discours. Ce séduisant homme cache cependant un gros défaut : il est lui aussi un célibataire convaincu ! Pour ne pas risquer l'engagement avec la jolie Anna, il lui fait alors croire qu'il a une épouse qui lui refuse le divorce.

Critique

(...) Contrevenant aux règles de bienséance, Stanley Donen filme une situation d’adultère sous un jour à la fois ordinaire et émouvant. Il montre à quel point la représentation de l’adultère n’a plus rien de transgressif. Anne et Philip sont deux adultes, plus tout jeunes, qui ont passé l’âge qu’on leur fasse la morale. Si le film fait preuve de second degré dans sa manière de déjouer les règles de la censure, il ne construit pas pour autant de vraies situations de comédie. Au contraire, le thème musical, le jeu sur les silences et l’épure de la mise en scène frappent par leur qualité dramatique.

En banalisant la transgression, Stanley Donen insiste sur la désuétude des règles de censure imposées par le Code Hays depuis 1934 à Hollywood. Régissant la moralité des films américains, ce code est affaibli dans les années 1950 par des cinéastes redoublant d’inventivité pour le contourner, mais aussi par la distribution de films européens moralement moins corsetés. (...)

François Giraud, Critikat

Projeté dans le cadre de

Du 12 Juin 2019 au 9 Juillet 2019
Une rétrospective
Stanley Donen vit le jour en 1924 dans le sud des Etats Unis. Depuis son enfance il adorait et pratiquait la danse. Et rêvait de Broadway. Il débarqua à New York à seize ans et se lia immédiatement d'amitié avec Gene Kelly.