La Dernière piste

Kelly Reichardt - USA - 2010 - vost - 104' - Couleurs - Numérique

1845, Oregon. Une caravane composée de trois familles engage le trappeur Stephen Meek pour les guider à travers les montagnes des Cascades. Parce qu'il prétend connaître un raccourci, Meek conduit le groupe sur une piste non tracée à travers les hauts plateaux désertiques. Ils se retrouvent perdus dans un désert de pierre. La faim, la soif et le manque de confiance dans l'instinct de survie de chacun d'entre eux sont autant d'obstacles qui se dressent sur leur chemin...

Critique

Très remarqué au dernier festival de Venise mais injustement reparti bredouille, La Dernière Piste confirme, s’il en était encore besoin, que la réalisatrice Kelly Reichardt est assurément l’une des nouvelles figures de proue du cinéma indépendant américain. Déclinant le concept de ses deux précédents longs-métrages (Old Joy et Wendy & Lucy), à savoir l’expérience limite d’individus livrés à eux-mêmes en marge des repères sociétaux habituels, elle suit ici l’errance d’un groupe de pionniers dans l’Oregon du 19ème siècle. D’une intelligence rare, le film saisit par sa pureté esthétique (les modèles hollywoodiens semblent revenir d’entre les morts) et son acuité – parfois déstabilisante – à poser de véritables questions morales. Avec une sobriété et une humilité qui ne contredisent jamais le talent, la réalisatrice revisite les mythes fondateurs américains.

Clément Graminiès, Critikat

Projeté dans le cadre de

4 Avril 2019
La Dernière piste
Premier du genre à Genève, le ciné-club LES SOEURS LUMIÈRE propose une programmation éclectique à travers un regard résolument féministe. 
Du 3 février 2021 au 16 février 2021
Kelly Reichardt, l'Amérique en contrechamp
Du 20 Octobre 2021 au 19 Novembre 2021
Kelly Reichardt, l'Amérique retraversée
Après avoir travaillé avec Hal Hartley et Todd Haynes – son futur producteur délégué –, Kelly Reichardt réalise en 1994 River of Grass, « un road-movie sans route, une histoire d’amour sans amour, une affaire criminelle sans crime », qui la positionne sur la scène indépendan
Du 15 Décembre 2021 au 20 Janvier 2022
Du 15 décembre 2021 au 20 janvier 2022
Une «Histoire du Western» en un peu plus d’un mois et en 43 films ! Une proposition modeste et ambitieuse à la fois. Modeste, car on ne peut certes pas réduire l’histoire du western à 43 titres.