Le Voyage de Bashô

Richard Dindo - Suisse - 2018 - vofr - 100' - Couleurs - Numérique

Documentaire fictionnalisé sur le grand poète japonais Bashô (1644-1694), père spirituel de la poésie haiku. Un moine bouddhiste qui joue Bashô pérégrine sur les traces du journal de voyage du poète à travers le Japon et ses paysages, à pied et parfois à cheval. En route il compose nombre de ses fameux haikus. Un film sur la poésie, la méditation, une vision presque «zen» d’une nature inviolée, originaire, comprise comme un paradis perdu... 

Critique

Au Japon, les gens vénèrent aujourd’hui encore le poète et bouddhiste zen Bashô (1644-1694). Il a passé les dix dernières années de sa vie en pèlerin sur les routes, sillonnant les différentes provinces de son pays. Pendant ses pérégrinations, Bashô, considéré comme le père spirituel de la poésie haïku japonaise, a tenu un journal de voyage avec des poèmes qui reflètent son style de vie méditatif.

Dans le nouveau film du réalisateur suisse Richard Dindo, un moine dans le rôle du poète Bashô suit les traces de son journal en parcourant des paysages japonais, longeant rivières et lacs, traversant forêts et régions montagneuses. Des textes d’une profondeur atemporelle, magnifiquement lus par Bernard Verley, des musiques et des bruits de la nature, des images de paysages d’une beauté extraordinaire : Le Voyage de Bashô est une méditation émouvante, poétique et philosophique sur le temps, la vie, le vieillir et la mort, sur la beauté et l’immuabilité de la nature.

Filmcoopi