Le souffle au coeur

Louis Malle - France - 1971 - vofr - 118' - Couleurs - Numérique

Laurent a 15 ans. Il est le benjamin d'une fratrie de trois garçons, en révolte contre leur milieu bourgeois catholique. Italienne extravagante à mille lieues des réalités, sa mère le couve comme un poussin à peine sorti de l'oeuf. Ses frères, eux, trouvent qu'il est grand temps que Laurent fasse son initiation sexuelle. Ils l'emmènent chez une prostituée...

Critique

Louis Malle a tourné ce film juste après sa série documentaire sur l'Inde. Régénéré par sa longue expérience indienne, le cinéaste s'est enfin senti capable d'aborder des sujets autobiographiques, profondément intimes. Comme son jeune héros, Louis Malle a séjourné dans une ville d'eaux pour soigner un souffle au coeur, à l'âge de 13 ans. Sa mère l'accompagna, et partagea la même chambre d'hôtel, sans que l'inceste ne soit véritablement consommé.

Le film reste aussi pudique sur le sujet, traité sans sensationnalisme ni militantisme, à la toute fin du film. Il semble que Louis Malle se soit plutôt attaché à détourer chaque pièce du puzzle de son enfance : le jazz, la littérature, le collège catholique, les repas familiaux indigestes, la ferveur initiatique des grands frères.

Le public et la critique des années 1970 restèrent insensibles à cet art. Montré du doigt, à tort, comme un film immoral prônant l'inceste, Le Souffle au coeur choqua énormément. Il n'y avait pourtant pas de quoi : Louis Malle a volontairement mis l'accent sur le caractère accidentel, et donc unique, de cette union mère-fils. Admirables, Lea Massari et Benoît Ferreux jouent l'innocence avec une fraîcheur vive.

Marine Landrot, Télérama

Projeté dans le cadre de

Du 13 février 2019 au 7 Mars 2019
A 25 ans, Louis Malle, né en 1932, avait déjà presque tout connu du cinéma: une Palme d'or à Cannes pour Le monde du silence, documentaire réalisé avec Jacques-Yves Cousteau; l'expérience Robert Bresson, il fut son assistant; un beau succès critique et public ave