Les oiseaux de passage

Ciro Guerra, Cristina Gallego - Colombie, Mexique - 2018 - vost - 125' - Couleurs - Numérique

Dans les années 1970, en Colombie, une famille d’indigènes se retrouve au cœur de la vente florissante de marijuana. Se basant sur une histoire vraie, les cinéastes insèrent une action à la Coppola dans des paysages de Western.

Critique

(...) Construit en cinq chants ("Herbe sauvage 1968", "Les tombes 1971", "La prospérité 1979", "La guerre 1980" et "Les Limbes"), Les Oiseaux de passage se révèle une œuvre étonnante et atypique, travaillant de forts contrastes (des personnalités très terre à terre et une cosmogonie complexe, une économie rurale et un capitalisme moderne, le respect des liens familiaux et les dérives de la jouissance du pouvoir, des hommes au premier plan et des femmes tirant toutes les ficelles, la réalité et les rêves, etc.). Un cocktail qui ne cherche pas à faire étalage de violence, bien au contraire, mais plutôt à dresser le portrait dans le temps d’un système qui dépasse ses initiateurs et détruit leurs racines. Et si cette parabole passionnante dotée d’une très belle mise en scène, pêche parfois un peu par son appétence pour la théâtralité shakespearienne et l’emprise des rituels et par un rythme légèrement inégal, l’ensemble prouve, après le fascinant L’étreinte du serpent, que Ciro Guerra (cette fois officiellement associé à la réalisation à sa complice Cristina Gallego) a plus d’une corde de qualité à son arc. 

Fabien Lemercier, Cineuropa

Projeté dans le cadre de

Du 18 Janvier 2019 au 27 Janvier 2019
Festival International de Films Indépendants de Genève
La 20ème édition du Festival International de Films Indépendants de Genève Black Movie aura lieu du 18 au 27 janvier 2019.