Les Fantômes de Goya

Milos Forman - USA, Espagne - 2006 - vost - 113' - Couleurs - 35mm

A la fin du XVIIIe siècle, alors que le royaume d'Espagne subit les derniers sursauts de l'Inquisition et que les guerres napoléoniennes bouleversent l'Europe, le frère Lorenzo, impitoyable inquisiteur, s'en prend à Inès, la muse du peintre Francisco Goya. Abusivement accusée d'hérésie, Inès se retrouve emprisonnée. Pour Goya, c'est le début d'une période qui changera sa vie et son oeuvre à jamais...

Critique

Le film, dans lequel Forman règle des comptes avec la Tchécoslovaquie, où les Soviétiques étaient censés amener la liberté après l'occupation nazie, retrace les bouleversements politiques du pays : chute de la royauté et fin de l'Inquisition après l'intervention des troupes napoléoniennes, confusion entre les idéaux de la Révolution française et la brutalité sanglante des nouveaux occupants, restauration de la monarchie répressive par les Britanniques.

Les Fantômes de Goya abandonne donc Goya pour suivre la trajectoire à rebondissements de Lorenzo l'opportuniste, qui, après avoir été contraint de fuir les chasseurs d'hérétiques, réapparaît comme ministre de Bonaparte, avant de subir le châtiment légitimement administré aux méchants et aux traîtres. (...)

Natalie Portman, surtout, fait un époustouflant numéro à transformations, dans la peau d'Inès métamorphosée en clocharde obsessionnelle, et dans celle de sa propre fille Alicia, devenue pute insoumise. Sacré actrice !

Jean-Luc Douin, Le Monde

 

Projeté dans le cadre de

Du 15 Août 2018 au 11 Septembre 2018
L'Homme aux deux carrières
Dans les années 60, Milos Forman 1 est devenu le héraut du nouveau cinéma tchécoslovaque.