Valmont

Milos Forman - USA, GB, France - 1989 - vost - 137' - Couleurs - Numérique

Rien ne résiste aux entreprises de séduction de la Marquise de Merteuil et du Vicomte de Valmont. Ni la jeune vertu de Cécile de Volanges, ni la pruderie de la présidente de Tourvel, ni les purs sentiments du Chevalier Danceny. Sous les lustres de l’Opéra et sous les frondaisons des parcs, dans le secret des alcôves et dans les lettres remises en cachette, la comédie de l’amour déploie ses jeux, ses masques et ses pièges. Mais au-delà de l’échiquier des stratégies libertines se tisse un réseau de tendresses et de désirs plus profonds. 
Unis par leurs complots et leurs secrets, Merteuil et Valmont règnent sur les salons et les boudoirs de cette aristocratie qui ignore que sa fin approche. Tels deux seigneurs sur le même territoire, ces virtuoses de l’intrigue amoureuse finiront par s’affronter. Et dans ce duel sans merci, un sentiment sincère est une faille mortelle.

Critique

(...) il faut réhabiliter ce Valmont de Forman, sa mise en scène alerte, qui s’attache plus aux décors naturels qu’aux boudoirs. Les rapports amoureux sont ici filmés non pas comme des duels mais à la manière de ballets. Surtout, contrairement à ce diable de Malkovich, Colin Firth, alors quasi-débutant, fait de ce séducteur patenté un être touché par la révélation du romantisme, et subtilement tragique. Dans le rôle de la machiavélique Madame de Merteuil, Annette Bening a tout juste 30 ans, l’âge du personnage (quand Glenn Close, elle, en avait 40) et elle est magnifique dans la scène où, décoiffée et sensuelle, elle rejette les avances de Valmont en riant. Alors, il lui oppose juste un sourire un peu triste – ce parfait sourire mélancolique de Colin : finalement, même pour lui, les femmes, restent un mystère…

Télérama

Projeté dans le cadre de

Du 15 Août 2018 au 11 Septembre 2018
L'Homme aux deux carrières
Dans les années 60, Milos Forman 1 est devenu le héraut du nouveau cinéma tchécoslovaque.