La Garce

King Vidor - USA - 1949 - vost - 97' - Noir et Blanc - 35mm

Une femme décide d'abandonner son mari, médecin sans ambition, pour épouser un riche industriel.

Film présenté par Edouard Waintrop

Critique

Beyond the forest fait partie des films un peu mal aimés de King Vidor et pourtant il ne manque pas de qualités. Ce portrait d’une femme cupide et malheureuse est formidablement interprété par une Bette Davis particulièrement convaincante qui ne semble pas hésiter à jouer jusqu’au bout cette femme prête à tout pour obtenir ce qu’elle n’a pas. Si le film est très prenant, on le doit beaucoup à ses grandes qualités d’actrice : elle donne une dimension et une force rare à son personnage. Elle est bien entendu le pivot central du film et Joseph Cotten paraît effacé à ses côtés (mais cela correspond à son personnage). On imagine sans mal l’effet de ce film dans l’Amérique puritaine à l’aube des années 50 et l’avertissement au début du film nous en donne une idée : « Vous allez avoir le Mal à l’œuvre, il faut savoir parfois le regarder en face pour mieux le combattre… » En plein tournage, Bette Davis exigea de casser son contrat sur dix-huit années avec la Warner et cette situation a du radicaliser encore plus son personnage.

L'œil sur l'écran

Projeté dans le cadre de

Du 8 Novembre 2019 au 10 Novembre 2019
Réhabilitons le sens au cinéma!
Pour une autre approche du cinéma, en rupture avec le mythe du réalisateur maitre à bord après Dieu. Et une attention à ce que les films disent aux publics sur la société et la confrontation des sexes et des classes.