My Own Private Idaho

Gus Van Sant - USA - 1991 - vost - 104' - Couleurs - 35mm

Mike et Scott vivent parmi les marginaux de Portland, partageant leur solitude, les drogues et les hommes ou femmes à qui ils se vendent. Mike est introverti, homo et souffre de crises de narcolepsie. Enfant abandonné, il est obsédé par l'idée de retrouver sa mère. Scott, lui, est le fils du maire de la ville, un homme qu'il déteste et qui cherche à lui imposer un avenir tout tracé. Mike ne cache pas son amour à Scott, qui se refuse pourtant à lui. Ensemble, ils prennent la route pour retrouver la mère de Mike. Le voyage les mène en Idaho, puis au-delà, bouleversant leurs valeurs mutuelles...

Critique

Gus Van Sant a réussi à faire d’éléments a priori dissonants un ensemble harmonieux. My Own Private Idaho avance ainsi avec grâce entre réel, songe et imaginaire. Mike est narcoleptique, il s'endort en sursaut. Avec ses crises, le film passe d'un réalisme sordide à un allégorisme merveilleux : des saumons remontent un torrent au ralenti, des nuages défilent dans le ciel en accéléré, Mike retrouve le paradis perdu de l'enfance. C'est magnifique, c'est bouleversant.

Samuel Douhaire, Libération

Projeté dans le cadre de

Du 29 Novembre 2017 au 19 Décembre 2017
Cinéaste de tous les genres
De tous les cinéastes américains contemporains, Gus van Sant est sans doute celui qui a le plus navigué entre le cinéma commercial (Will Hunting, A la recherche de Forrester), de recherche (Gerry), le cinéma de genre (Psycho) et