Alaska

Claudio Cupellini - Italie - 2015 - vost - 125' - Couleurs - Numérique

Fausto est italien, mais il vit à Paris et travaille comme serveur dans un grand hôtel. Nadine est une jeune française de 20 ans, à la fois fragile et déterminée. Lorsque les deux jeunes gens se rencontrent par hasard sur un toit, ils se reconnaissent: fragiles, seuls et obsédés par une idée du bonheur qui semble inatteignable… 

 

Critique

Histoire d’amour qui court sur cinq années, Alaska possède un souffle et une intensité rares. Elio Germano, prix d’interprétation masculine à Cannes pour La Nostra Vita, et Astrid Bergès-Frisbey, premier rôle dans La Fille du puisatier, campent avec force des personnages aussi fragiles que déterminés. Fausto et Nadine se rêvent une ascension sociale fulgurante, seule garante à leurs yeux d’un apaisement intérieur. Mais leurs tumultueuses trajectoires amènent chacun successivement vers de glorieux sommets et des abîmes désespérants, malmenant leur passion qui joue tour à tour le rôle de tremplin ou de chausse-trappe. Réalisateur d’Une vie tranquille et de plusieurs épisodes de la série Gomorra, Claudio Cupellini est l’auteur de films romanesques et engagés. Dans Alaska, du nom d’une boîte de nuit milanaise où Fausto investit toutes les économies de Nadine pour trouver sa place au soleil, le cinéaste décrit une Europe mondialisée dont les habitants passent d’un pays et d’une langue à l’autre en quête d’enrichissement. Dans cette odyssée amoureuse, ses personnages sans passé vont devoir apprendre à s’inventer un avenir en d’autres termes que la réussite matérielle, si éphémère et illusoire. 

Corinne Renou-Nativel 

Projeté dans le cadre de

28 février 2017
Alaska de Claudio Cupellini
Fondé voilà un an avec Cultura Italia et son Cineforum, ce ciné-club permet de découvrir des films italiens qui n’avaient jamais été montrés en Suisse. Des « films-événements », une fête pour tous les amateurs de cinéma.