Ninotchka

De Ernst Lubitsch
Etats-Unis - 1939 - vost - 110' - Noir et Blanc - Numérique
Synopsis

En mission à Paris, trois agents soviétiques cèdent au charme de la vie parisienne. Le Kremlin leur envoie une fonctionnaire intransigeante pour les remettre dans le droit chemin… Une désopilante satire de la Russie stalinienne, des répliques irrésistibles (Billy Wilder fut l’un des scénaristes) et un lancement au slogan légendaire : « Garbo rit ! ».

Critique

C'est un enchantement, un moment de bonheur tant Lubitsch filme vite, et tant les dialogues (Billy Wilder y est pour beaucoup) se révèlent étincelants. Tout est inversé : ce sont les prolétaires qui refusent de partager leurs économies avec leurs patrons. Ce sont les femmes qui mènent l'action. Même si le film a été lancé, à l'époque, sur le slogan « Garbo rit », c'est quand elle essaie de rester impassible ­devant les blagues d'un Melvyn Douglas ­déchaîné qu'elle atteint des sommets de grâce et de fantaisie.

Ninotchka est un hymne au plaisir de vivre, dont la morale pourrait être : « Amoureux de tous les pays, unissez-vous ! » Rien n'y a vieilli. Longtemps, des malveillants ont considéré ce chef-d'oeuvre comme un pamphlet anticommuniste. ­Erreur ! Si rien n'y était vrai, tout y était juste. Le stalinisme était défini par ce dialogue : « Comment ça va, en Russie ? — Très bien. Les derniers procès ont été une réussite. Il y aura moins de Russes, mais ils ­seront meilleurs ! »

Pierre Murat, Télérama

Projeté dans le cadre de

7 Décembre 2016
Ninotchka d'Ernst Lubitsch
Du 14 Décembre 2022 au 19 Janvier 2023
Rétrospective