La Vengeance des 47 ronins (partie 2)

Kenichiro Hara, Yoshikata Yoda - Japon - 1941 - vost - 121' - Noir et Blanc

En 1701, le seigneur Takuminokami Asano se querelle avec le seigneur Kira et essaie de le tuer dans les couloirs du palais du shogun. Sacrilège ! Le shogun condamne Asano à se faire seppuku (littéralement coupure au ventre), ce qu’on appelle aussi hara-kiri. Il confisque les terres et le palais du clan Asano alors que dans le même temps il épargne Kira. Les vassaux d’Asano quittent les terres de leur maître et ses samouraïs deviennent des ronins, des samouraïs errants. Leur leader Oishi tente d’obtenir la restauration du clan en faveur du frère d’Asano. En vain, le shogun refuse. Oishi et quarante six autres ronins n’ont plus d’autre issue que de partir venger leur seigneur.

Critique

L’histoire des 47 ronins était un classique japonais, illustré par le kabuki au XVIIIsiècle et très vite aussi par le cinéma. La loi sur le cinéma de 1939 imposait aux grandes sociétés de production, ici la Shochiku, de réaliser quelques films au ton guerrier et nationaliste. La compagnie a proposé cette adaptation à Mizoguchi. Celui-ci a choisi d’adapter une des version de cette histoire, une pièce de théâtre écrite en 1934 et qu’il trouvait peu spectaculaire. Ce qui lui plaisait.

Mizoguchi signe donc ici un film de vengeance avec peu de combats et peu de sang. Avec un jeu basé sur le verbe, la parole, très peu utilisé généralement dans son cinéma. Du coup, il a réussi à transformer cette histoire de vengeance sanguinaire en un hommage à la patience et au sacrifice de soi. Dans To the Distant Observer Form and Meaning in the Japanese Cinema, Noël Burch notait : « Par certains aspects, ce film est un des rares films japonais qui reflètent de manière consistante le théâtre Nô classique… »

Edouard Waintrop

Projeté dans le cadre de

Du 26 Octobre 2016 au 18 Novembre 2016
L'Empereur de la mise en scène
L'Occident a découvert Kenji Mizoguchi au festival de Venise en 1952 avec La Vie d'Oharu femme galante, un chef d'œuvre… L'année suivante, les critiques du monde entier accourus sur la lagune ont eu droit à un nouveau film du même, l'extraordinaire Contes de la