Les Soeurs de Gion

Kenji Mizoguchi - Japon - 1936 - vost - 70' - Noir et Blanc

A Kyoto, en 1936, deux soeurs vivent leur vie de Geisha. L’aînée, Umekichi, considère son métier avec sérieux et se soumet aux traditions ; la plus jeune, Omocha, plus cynique, plus moderne aussi, essaie de surtout profiter de son statut auprès des hommes pour améliorer son sort. Cette différence devant leur vie commune va les opposer, tandis que la résistance à l’égoïsme dévastateur des hommes finira par les réunir.

Critique

C’est un film qui compte dans la filmographie de Mizoguchi. D’abord parce que celui-ci en reprendra le thème dans les Musiciens de Gion, 17 ans plus tard, mais aussi parce qu’il y approfondit son travail avec Minoru Miki, son chef opérateur, qui joue ici comme jamais auparavant avec la profondeur de champ. Il compte aussi parce qu’avec Yoda, il a bâti un scénario sur ses obsessions, les Geishas et leur sort lamentable, la description d’une société qui oblige les femmes à dépendre des hommes. Le film fut très mal reçu par les patrons de « maisons de thé » et les Geishas. Et Mizoguchi fut un temps interdit de séjour à Gion.

Edouard Waintrop

Projeté dans le cadre de

Du 26 Octobre 2016 au 18 Novembre 2016
L'Empereur de la mise en scène
L'Occident a découvert Kenji Mizoguchi au festival de Venise en 1952 avec La Vie d'Oharu femme galante, un chef d'œuvre… L'année suivante, les critiques du monde entier accourus sur la lagune ont eu droit à un nouveau film du même, l'extraordinaire Contes de la