Du 15 Mai 2024 au 8 Juin 2024

DÉMÉNAGEMENT

de Shinji Sōmai - Version restaurée 4K

Ren est une jeune fille dont les parents viennent de divorcer. Son père déménage, et elle doit s’adapter à cette nouvelle vie voulue par les adultes. Révoltée contre le monde des grandes personnes qu’elle interroge avec clairvoyance, elle devra apprendre à grandir et à se réconcilier avec eux au cours d’un cheminement qui l’amènera aux confins de la réalité. 

Déménagement (Ohikkoshi, お引越し) a été présenté au Festival de Cannes en 1993.
Le film n'a pas connu de sortie en salles en France et en Suisse. La réputation du film n’a cessé pourtant de croître chez les cinéphiles et les cinéastes au Japon. Il est numérisé et restauré en 2023 par Yomiuri Telecasting Corporation sous la supervision de son chef opérateur Toyomichi Kurita. La version numérisée en 4k et restaurée du film est présentée à la Mostra de Venise, en première mondiale, en septembre 2023.

Shinji Sômai est né à Morioka le 13 janvier 1948. Après des études à l’université Chūō (Tokyo), il intègre la compagnie Nikkatsu en 1972, où il devient assistant-réalisateur. Il quitte la Nikkatsu en 1976 et devient freelance. Assistant-réalisateur auprès de Kazuhiko Hasegawa, Murakami Ryū et Terayama Shūji. Il tourne son premier film, The Terrible Couple, en 1980. De 1980 à 2000, il tourne 13 longs-métrages et un documentaire, met en scène un opéra, ou réalise plusieurs courts-métrages publicitaires. Il meurt d’un cancer du poumon le 9 septembre 2001.

« En tant que cinéaste, qu’un être de la sorte puisse exister dans un film est à peine croyable. Les images en sont comme autant de preuves de son énergie vitale – mais alors, la puissance de vie qui se loge là, sans doute existe-t-elle aussi en nous-mêmes, l’avons-nous seulement employée à sa juste valeur ? Tel est le genre de remises en question auquel nous sommes alors contraints. La vie, ici réinsufflée. »— Ryusuke Hamaguchi

« J'ai le sentiment que le nom de Shinji Sōmai n'est pas encore connu et reconnu des amateurs et des critiques de cinéma en dehors du Japon. J'ai notamment pu le constater lors de mes passages dans les festivals internationaux où, lorsqu'on me demande quel réalisateur japonais j'apprécie et que je cite son nom, ou bien que je cite _Typhoon Club _comme étant l'un de mes films japonais préférés, la réaction des spectateurs et des journalistes est sans équivoque. Déménagement est le film qui constitue une transition et un aboutissement dans la filmographie de Sômai. Bien qu'il ait un recours plus modéré aux longs plans-séquence qui sont habituellement sa marque de fabrique, il prouve plus que jamais son talent à tirer le meilleur de ses acteurs en mettant brillamment en scène l'excellent scénario de Satoko Okudera qui suit le voyage intérieur de cette petite fille. Après l'avoir vu, j'ai eu la confirmation que Shinji Sômai était le meilleur cinéaste de sa génération, ce qui le plaçait d'emblée comme étant l'unique réalisateur vivant que j'espérais rattraper. Je suis convaincu qu'au même titre que d'autres cinéastes de sa génération comme Edward Yang, Hou Hsiao-hsien ou Takeshi Kitano, le nom de Shinji Sômai mérite aujourd'hui, plus que jamais, d'être redécouvert. »— Hirokazu Kore-eda

Programmation

Lundi 27.5
Mercredi 29.5
Jeudi 30.5
Samedi 1.6
Dimanche 2.6
Lundi 3.6
Jeudi 6.6
Samedi 8.6