Du 16 Mai 2022 au 20 Juin 2022

Cinéma des aîné·e·s

Mai - Juin

Chère spectatrice, cher spectateur,

De bons films à un (très) bon prix, des œuvres qui émeuvent, qui font rire, pleurer, des comédies, des drames… Mais avec un point commun : ce sont des films qui questionnent. Des films qui, comme un miroir grossissant du monde dans lequel on vit, mettent le doigt sur les bons comme sur les mauvais côtés de notre quotidien : non seulement ils réfléchissent, mais font réfléchir  Œuvres de cinéastes confirmés ou de débutants, le Cinéma des Aîné-es, proposent des films de qualité.

A commencer par la formidable reconstitution, Notre-Dame brûle. Heure par heure, Jean-Jacques Annaud relate l’enchaînement des événements du 15 avril 2019, lorsque la célèbre cathédrale subissait le plus important sinistre de son histoire. Ni une fiction ni un documentaire, mais un film de suspense haletant qui plonge au cœur du brasier et met en exergue l’implication de véritables héros, femmes et hommes qui n’hésitent pas à se mettre en danger. Du grand cinéma ! Au prochain rendez-vous, on retrouve la Fabuleuse Wanda. Comme son titre le suggère, Bettina Oberli signe une petite merveille de comédie qui met du baume au cœur. Le patriarche d’une famille aisée des rives dorées du lac de Zurich est victime d’une attaque cérébrale, du coup, elle recrute une aide-soignante polonaise… Mais rien n’est simple et Marthe Keller, qui se retrouve chef de famille, en verra de toutes les couleurs. Retour sur terre ensuite, avec Goliath. Trois comédiens exceptionnels (Emmanuelle Bercot, Gilles Lellouche et Pierre Niney), au service d’un thriller captivant sur les dérives de l’usage des pesticides. Ce troisième film du réalisateur français Frédéric Tellier est édifiant ! On reste dans l’agro-alimentaire avec Les Folies fermières, mais pour une comédie cette fois. David, jeune paysan, a l’idée de monter «un cabaret à la ferme», pour sauver son exploitation. Bien évidemment, l’idée ne fait pas l’unanimité auprès de ses proches, à commencer par son grand-père. Jean-Pierre Améris s’empare d’une histoire vraie pour une savoureuse comédie. Et enfin, dernier rendez-vous de ce cycle printanier avec En corps, de Cédric Klapisch. Un véritable hymne à la vie, à travers les épreuves endurées par une grande danseuse classique victime d’un accident durant un spectacle. On en ressort gonflé à bloc, fin prêt pour passer un bon été !

- Alfio Di Guardo, Les Cinémas du Grütli

Programmation