Anthony Zimmer

Jérôme Salle - France - 2005 - vofr - 90' - Couleurs - Numérique

Anthony Zimmer est un des plus grands criminels financiers du monde, spécialisé dans le blanchiment d'argent. Après une lourde opération de chirurgie esthétique, plus personne ne sait à quoi il ressemble, ni la police, ni la mafia russe (qui tente de le faire taire), ni sa maîtresse Chiara. Tout le monde le recherche… 

Critique

Jérôme Salle ne manque pas d’audace. Avec Anthony Zimmer le jeune cinéaste fait le pari osé de remixer La Mort aux trousses et La Main au collet dans un premier film ambitieux. Il compose une intrigue complexe où un type ordinaire est pris, par erreur, pour un dangereux génie de la finance criminelle recherché par toutes les polices du monde. De quiproquos en coups de théâtre, le cinéaste immerge le spectateur dans un imbroglio de faux-semblants passionnant.

Bien sûr, certaines scènes - comme le grand finale dans la maison de verre - sont un peu «too much», mais le thriller fonctionne: on lui pardonnera donc volontiers cette fougue de la jeunesse. Et, si la mise en scène reprend avec un certain académisme tous les classiques du genre, côté casting la surprise est de taille.

Yvan Attal campe à la perfection le pigeon de service pas si magnanime que ça et livre une performance d’une rare justesse. Tout comme celle de Sami Frey, énigmatique à souhait. Sophie Marceau se révèle pour sa part fascinante en femme fatale et donne à ce thriller une petite touche supplémentaire de piment et de mystère. En 2010 est sorti un remake américain intitulé The Tourist. Angelina Jolie et Johnny Depp y reprenaient les rôles principaux.

Nicolas Jouenne, Le Figaro

Projeté dans le cadre de

Du 29 Janvier 2018 au 27 février 2018
L’œuvre d’Alfred Hitchcock, de The Lodger à Psychose, en passant par Les Enchaînés et La Mort aux Trousses, a enchanté les spectateurs et enthousiasmé certains critiques comme François Truffaut, Eric Rohmer ou Claude Chabrol