Wichita

Jacques Tourneur - Etats-Unis - 1955 - vost - 81' - Couleurs - Numérique

Le fameux Wyatt Earp arrive à Wichita a priori pour y faire des affaires. Las, dans cette ville champignon qui a poussé sur la bouse des bovins et les rails du chemin de fer, il va devoir affronter la violence et accepter un poste de sheriff. Sans concession, il applique la loi et se heurte bientôt non seulement aux bouviers énervés, qui sèment la terreur. Et aussi aux citoyens les plus influents de Wichita qui craignent de perdre de l’argent si la loi et l’ordre finissent par s’imposer…

Critique

Avant dernier des six westerns que réalisa Jacques Tourneur pour le cinéma (il en réalisa aussi pour la télévision), Wichita surprend par sa rigueur et par l’émotion qui en ressort. Maniant avec maestria et sans effet facile le cinémascope, utilisant le vide, le noir, le hors champ, il sait à merveille faire ressentir au spectateur l’insécurité, la peur que diffusent ces accès de violence aveugle provoqués par les cow-boys dans la ville de Wichita. Et le sentiment d’incertitude qu’inspirent les revirements des alliés de Wyatt Earp. Lequel est admirablement incarné par un Joël McCrea, du corps duquel se dégage une lassitude qui sied à ce héros pétri de valeurs qui ont déjà déserté l’Ouest.  

Edouard Waintrop

Projeté dans le cadre de

Du 23 Août 2017 au 12 Septembre 2017
Un génie discret
Si la filmographie de Jacques Tourneur parait aujourd'hui éclairer le firmament hollywoodien comme un astre pur, sa carrière mit du temps à décoller… Le fils de Maurice Tourneur, autre cinéaste d'importance, commença par faire tous les métiers à Hollywood et à Paris avant de diriger en France que