Easy living

Jacques Tourneur - Etats-Unis - 1949 - vost - 67' - Noir et Blanc - Numérique

Pete Wilson est au meilleur de sa carrière de footballeur professionnel. Il a le cachet le plus élevé de sa ligue ; l’année précédente il a été élu le meilleur joueur du championnat. Son avenir s’annonce rose. A son bras et dans son lit, il y a Liza son épouse, qui aime les gagnants, l’argent et la célébrité et a une siante horreur des perdants… Tout semble aller bien jusque ce que Pete découvre que l’état de son cœur va sans doute le forcer à mettre fin à sa carrière alors que la seule chose qu’il connaît, c’est le football. Mourir sur le terrain ou changer de vie (et de femme)? Telle est la question.

Critique

C’est un film de commande. On y retrouve cependant un thème tourneurien, celui de l’homme dépassé par la vie. Actrice hollywoodienne sous estimée, spécialisée dans les rôles de « tough girls », femmes dures, Lizbeth Scott y est fantastique. Et puis le film fait un portrait réaliste des espoirs et désillusions des joueurs professionnels de football américain. Avec tout le sens des nuances que seul Jacques Tourneur pouvait apporter.

Edouard Waintrop

Projeté dans le cadre de

Du 23 Août 2017 au 12 Septembre 2017
Un génie discret
Si la filmographie de Jacques Tourneur parait aujourd'hui éclairer le firmament hollywoodien comme un astre pur, sa carrière mit du temps à décoller… Le fils de Maurice Tourneur, autre cinéaste d'importance, commença par faire tous les métiers à Hollywood et à Paris avant de diriger en France que