L’Homme sans passé

Aki Kaurismaki - Finlande, Allemagne, France - 2002 - vost - 97' - Couleurs - 35mm

Descendu du train à Helsinki, un homme est roué de coups par trois voyous. À l’hôpital, il est déclaré mort, mais soudain, il bondit et s’échappe. Totalement amnésique, il est alors recueilli par une famille de sans-abri…

Critique

(…) Rien de lacrymal chez Kaurismaki. La reconstruction miraculeuse de M, l'homme sans passé, étage par étage, est un parcours burlesque, évoquant à la fois Chaplin et Tati, le premier pour la chaleur et la ruse, le second pour le sens du détail absurde. Il y a aussi cet art du dialogue propre au réalisateur : «Combien je te dois ?» demande M au pêcheur qui lui a payé un coup. Réponse : «Si je tombe dans le caniveau, ramasse-moi.» Que ferait-on si on faisait table rase, si on recommençait tout du jour au lendemain ? Kaurismaki répond : rien d’extraordinaire, on travaillerait, on aimerait, on ferait confiance. Et c’est extraordinaire.

Louis Guichard

Projeté dans le cadre de

Du 15 février 2017 au 9 Mars 2017
Comédies et nostalgie
Le cinéaste finlandais Aki Kaurismaki aura soixante ans cette année et son dernier film The other side of Hope, a reçu la Prix de la mise en scène à la Berlinale cette année. Deux bonnes raisons pour rendre un hommage appuyé à ce cinéaste poète e