All About Eve

Joseph L. Mankiewicz - USA - 1950 - vost - 138' - Noir et Blanc
L'actrice Eve Harrington reçoit la suprême récompense théâtrale de l'année, le Sarah Siddons Award. Plusieurs témoins se rappellent son irrésistible ascension. Il y a quelques mois, elle n'était qu'une admiratrice passionnée de la grande star Margo Channing. Misant sur la sympathie qu'elle inspire à Karen Richards, l'épouse de l'auteur dramatique Lloyd Richards, Eve parvient à faire la connaissance de son idole. Celle-ci, bouleversée par le récit de sa triste mais fervente existence, l'engage comme intendante. L'influent critique Addison De Witt perce rapidement son jeu mais n'en souffle mot, attentif au drame qui se noue. Lloyd Richards, qui écrit une nouvelle pièce pour Margo, se montre plus naïf. Il ne tarde pas à succomber au charme ensorceleur et vénéneux de l'irremplaçable Eve...

 

 

Critique

Eve Harrington s’apprête à recevoir la plus haute distinction pour une interprétation théâtrale. Sur cette première image, Mankiewicz greffe une question : comment en est-elle arrivée là, quelques mois seulement après avoir été engagée comme secrétaire par la grande comédienne Margo Channing ? Après ce prologue, qui propose d’aller au-delà des apparences, Mankiewicz use de son procédé préféré, le flash-back, pour décortiquer, en trois témoignages, le parcours fulgurant de cette intrigante hors pair. Rien de mieux que le milieu du théâtre pour aborder ses deux thèmes chéris, l’ambition et la manipulation… On ne voit jamais Eve sur scène ? C’est exprès : son talent saute tellement aux yeux dans la vie, quand elle joue la douce et modeste fan. Face à cette jeune vipère qui cherche à lui voler la vedette, Margo, la diva de déjà 40 ans, va rugir, taper du pied, puis finir par se retirer du jeu. L’épilogue lui donne raison : dans la quête dévorante de reconnaissance, il y a toujours une nouvelle Eve…

Distillés comme du poison par Anne Baxter, Bette Davis et George Sanders, les dialogues de Mankiewicz sont brillants, blessants, et plus encore. Le langage est déterminant, il commande l’action plus que dans tout autre film du cinéaste.

Guillemette Odicino, Télérama

Projeté dans le cadre de

Du 20 Juin 2018 au 10 Juillet 2018
L'Insoumise
Bette Davis était une reine, une actrice qui s'imposa dans des rôles de femmes émancipées dans les films de la Warner, le studio de Hollywood qui, dans les années 30, était le plus ouvert au monde...