7H58 ce samedi-là

Sidney Lumet - Etats-Unis - 2007 - vost - 117'

Ce samedi matin-là, dans la banlieue de New York, tout semble normal dans la vie des Hanson. Alors que Charles, le père, passe un test de conduite, sa femme Nanette ouvre la bijouterie familiale. Leur fils aîné, Andy, s'inquiète pour le contrôle fiscal qui débute lundi. Et comme d'habitude, Hank, son frère cadet, se noie dans ses problèmes d'argent.
Mais à 7h58, ce samedi-là, tout va basculer dans la vie des Hanson...

Critique

Des histoires de ­famille, Sidney Lumet en a filmé beaucoup. Celle-là est monstrueuse, insensée. L'obstination que les frères mettent à se piéger ­finit par susciter l'effroi, auquel s'ajoute un amusement secret. Une fois encore, Lumet se fait moraliste : sans la juger, il montre une société sans norme ni repères, où l'individualisme devient loi, avec l'infantilisme pour excuse et la barbarie comme conséquence. C'est net, précis, efficace. Même le jeu apparemment disparate des deux principaux comédiens — hystérique chez Ethan Hawke, stylisé chez Philip Seymour Hoffman — finit par refléter les deux faces d'un seul et même être, organisant son crime et son châtiment. 

Pierre Murat, Télérama

7h58 vient nous rappeler que Lumet sait porter haut une modernité profonde, libre des derniers gadgets technologiques et du prêt-à-penser : sa modernité à lui, c'est dans l'intelligence et dans l'affect qu'elle prend racine.

Positif

Projeté dans le cadre de

Du 18 Juin 2014 au 22 Juillet 2014
Hommage...
Il était l'un des acteurs phares du cinéma américain d'aujourd'hui.