Casanova

Federico Fellini - Italie - 1976 - vost - 150' - Couleurs - Numérique

Fellini nous offre un portrait à contre-courant de ce séducteur mythique. Un regard froid sur la solitude d'un homme poursuivi par sa renommée.

Critique

S’inspirant des mémoires de Casanova, Fellini a retenu les épisodes les plus célèbres tout en mettant en évidence les mauvais côtés du personnage – pour lui, ce coureur de jupons n’est qu’un détestable antihéros. Le titre est d’ailleurs explicite: ce Casanova est bien celui de l’auteur de La Dolce vita, qui fait du séducteur un automate, une «machine à rut impavide». Par sa brillance même, le film accentue le malaise qu’engendrent ses «exploits», sitôt dépréciés par le vide d’âme. Le cinéaste le prend comme un miroir où viennent se refléter le monde et ses propres interrogations; l’image qu’il nous en propose ainsi devient celle de notre société actuelle, portée par le mouvement délirant d’une imagination créatrice en lutte contre ses obsessions les plus tenaces.

Cinémathèque suisse

Projeté dans le cadre de

Du 20 Décembre 2017 au 9 Janvier 2018
Le Magicien
Nous ne présenterons pas Fellini (1920-1993), Federico de son prénom, sinon pour rappeler aux oublieux que venant du néoréalisme (il a travaillé sur Rome ville ouverte) il guida le cinéma italien vers des terres nouvelles, vers des formes inconnues avant lui.