NYsferatu, Symphony of a Century

Andrea Mastrovito - USA - 2017 - vost - 66' - Noir et Blanc

Nysferatu, Symphony of a Century est un film d'animation, une re-création en rotoscopie du film de F.W. Murnau, Nosferatu, de 1922. A la différence cependant, que l'histoire est transposée à New York.

Critique

NYsferatu est une reconstitution en rotoscopie du film de 1912 de Friedrich W. Murnau Nosferatu, une adaptation de Dracula de Bram Stoker. Chaque décor a été entièrement redessiné pour mettre en scène le film dans la ville de New York, à l’époque contemporaine. Dans un premier temps, Mastrovito et une équipe de 12 artistes ont dessiné trois fois chaque arrière-plan pour reproduire l’effet d’obturateur scintillant du début du cinéma. L’artiste (…) voulait créer une synthèse de notre époque, une sorte de «biographie du monde», en utilisant le cinéma comme langue populaire. « Le dessin est la langue la plus fondamentale de l’humanité », déclare Mastrovito. «C’est pourquoi j’essaie de comprendre et de décrire le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui à travers des milliers de dessins et de références visuelles. Très souvent, le meilleur médiateur entre le monde des idées et le monde réel est un simple crayon.» Dans l’ensemble, l’artiste a réalisé plus de 35 000 dessins originaux pour créer ce long-métrage animé. Le film est accompagné d’une partition musicale originale composée par Simone Giuliani. En étant radicalement différent du film original, NYsferatu remet en question l’interprétation classique du vampire, décrit ici comme le prototype de l’étranger, et aborde ainsi la question de la migration. Il montre en effet les nombreux obstacles rencontrés par les immigrants qui échappent à la guerre et aux épreuves chez eux pour faire face à des défis tels que l’exploitation économique, la discrimination et la xénophobie dans leur nouveau pays. Les spectateurs de tous âges devraient s’attendre à voir beaucoup d’images familières dans le film, y compris les monuments emblématiques de New York comme la Statue de la Liberté et la Freedom Tower, ainsi que d’innombrables références visuelles au climat économique et politique actuel. L’histoire réinventée de NYsferatu a été nourrie par les contributions des immigrants récents qui ont participé à l’élaboration du film. Durant une série d’ateliers d’écriture et d’études cinématographiques, de nouveaux cartons multilingues ont été écrits: en chinois, en arabe, en espagnol et également en anglais mais par des personnes dont ce n’était pas la langue maternelle. Le sens et le contenu du film ont fondamentalement changé en fonction des retours des ateliers. «NYsferatu a suscité chez les participants imagination et curiosité. Ces ateliers nous ont invité à se poser la question de comment cette interprétation historique du film pourrait être opposée à notre réalité actuelle », a déclaré Guido Garaycochea, directeur du New Yorkers Program au Queens Museum où un atelier d’un mois a été organisé pour les résidents du Queens. «Travailler sur le projet, voir le film, écrire, dessiner, s’engager dans la pensée critique, en particulier explorer la question «qu’est-ce que le vampire dans ma vie?», a permi aux étudiants du Turning Point Education Center à voir des corrélations entre leurs expériences personnelles en tant qu’immigrants et les événements actuels aux États-Unis et dans leurs pays», a déclaré Maritza Arrastia, éducatrice ESOL basée à Brooklyn. «Nous sommes ravis d’élargir le dialogue sur NYsferatu avec le grand public», a déclaré Micaela Martegani, directrice générale de More Art

Extraits du Dossier de presse

Projeté dans le cadre de

17 Janvier 2018
Nysferatu, Symphony of a Century est un film d'animation, une re-création en rotoscopie du film de F.W. Murnau, Nosferatu, de 1922. A la différence cependant, que l'histoire est transposée à New York.