La Cité des femmes

Federico Fellini - Italie - 1980 - vost - 139' - Couleurs - Numérique

Dans un train où voyagent les époux Snàporaz, le mari aborde une inconnue qui se dérobe et descend lorsque le convoi s'arrête en pleine campagne. Snàporaz suit cette dame et se retrouve dans une grande maison emplie de femmes tenant une sorte de congrès. Il va aller d'une rencontre étrange à l'autre, tombant notamment sur un Don Juan, Katzone...

Critique

C’est un film onirique dont la mise en scène suit la logique du rêve, où l’inconscient se révèle. En descendant en pleine campagne pour suivre la femme rencontrée dans le train où il sommeillait, Snaporaz, l’homme aux tempes grises, le plus que quinquagénaire quelque peu obsédé sexuel, fait ses premiers pas dans un pays inconnu, telle Alice au pays des merveilles entrée dans le terrier du lapin blanc. Tout se réfère à Lewis Carroll: les apparitions de personnages bizarres, les passages brusques d’un lieu à un autre, et les tournures de langage insolites.

Jacques Siclier, Le Monde

Projeté dans le cadre de

Du 20 Décembre 2017 au 9 Janvier 2018
Le Magicien
Nous ne présenterons pas Fellini (1920-1993), Federico de son prénom, sinon pour rappeler aux oublieux que venant du néoréalisme (il a travaillé sur Rome ville ouverte) il guida le cinéma italien vers des terres nouvelles, vers des formes inconnues avant lui.