Les Nuits de Cabiria

Federico Fellini - Italie, France - 1957 - vost - 110' - Noir et Blanc - 35mm

Une petite prostituée romaine pense avoir trouvé l’amour chez un honorable employé à qui elle confie toutes ses économies, mais c’est un escroc… 

Critique

Masina, dans le rôle d’un personnage très actif (contrairement à celui de La Strada), se présente comme une sorte de Don Quichotte chaplinesque, doté d’une foi inébranlable dans la vie et le bonheur.

«De tous les personnages dont j’ai raconté l’histoire, Cabiria est celui que j’aime le plus, parce que c’est le plus fou, le plus irrationnel de tous. Tout ce qu’elle dit, tout ce qu’elle pense, tout ce qu’elle fait va à l’encontre du bon sens, et ses aventures les plus angoissantes tendent à prouver qu’elle a tort. Mais, malgré tout, je suis de son côté, je pense que son espoir irrationnel est juste et qu’elle aura raison.»

Federico Fellini

Projeté dans le cadre de

Du 20 Décembre 2017 au 9 Janvier 2018
Le Magicien
Nous ne présenterons pas Fellini (1920-1993), Federico de son prénom, sinon pour rappeler aux oublieux que venant du néoréalisme (il a travaillé sur Rome ville ouverte) il guida le cinéma italien vers des terres nouvelles, vers des formes inconnues avant lui.