I Vitelloni

Federico Fellini - Italie, France - 1953 - vost - 107' - Noir et Blanc - 35mm

Dans une petite ville balnéaire animée seulement par le carnaval et la période des vacances, cinq jeunes gens mènent une vie de désoeuvrés, d'inutiles, qui leur vaut d'être appelés "Vitteloni", "les grands veaux"...

Critique

D’inspiration autobiographique de la part de Fellini et de ses scénaristes Ennio Flaiano et Tullio Pinelli, [ce premier grand succès du cinéaste] se trouve en porte à faux entre le néoréalisme dont il n’a pas l’innocence ni l’aspect novateur (Fellini, même jeune, a toujours été un vieux roublard) et la comédie italienne, très éloignée de lui par sa concision, sa verdeur corrosive et satirique. (…) Fellini préfère adopter une structure et un ton de chronique dont la mélancolie et la mollesse lui paraissent plus en accord avec la veulerie de ses personnages et la monotonie d’une époque incertaine

Jacques Lourcelles, Dictionnaire du cinéma - Les Films

Projeté dans le cadre de

Du 20 Décembre 2017 au 9 Janvier 2018
Le Magicien
Nous ne présenterons pas Fellini (1920-1993), Federico de son prénom, sinon pour rappeler aux oublieux que venant du néoréalisme (il a travaillé sur Rome ville ouverte) il guida le cinéma italien vers des terres nouvelles, vers des formes inconnues avant lui.