Le Cheik blanc

Federico Fellini - Italie - 1952 - vost - 86' - Noir et Blanc - 35mm

En voyage de noces à Rome, la jeune provinciale Wanda entend bien profiter du séjour pour rencontrer son idole Fernando Rivoli, vedette des aventures exotiques du roman-photo Le Cheik blanc. Elle ne trouve qu’un cabotin dans un milieu superficiel et vulgaire... 

Critique

Pour son premier film personnel après avoir été simple scénariste durant dix ans, Fellini s’en prend, par la satire, à la sous-culture du roman-photo et à la mentalité de sa clientèle féminine. Aliénée par cet univers mensonger, Wanda compromet son mariage pour vivre une aventure dérisoire, tandis que son mari se ridiculise à sa recherche. On trouve déjà dans cette comédie néoréaliste le goût de Fellini pour l’insolite, les personnages pittoresques et les vies ratées.

Jacques Siclier, Télérama

Projeté dans le cadre de

Du 20 Décembre 2017 au 9 Janvier 2018
Le Magicien
Nous ne présenterons pas Fellini (1920-1993), Federico de son prénom, sinon pour rappeler aux oublieux que venant du néoréalisme (il a travaillé sur Rome ville ouverte) il guida le cinéma italien vers des terres nouvelles, vers des formes inconnues avant lui.