Gus Van Sant: programme de courts-métrages n°1

Gus Van Sant - - vost - 70' - Couleurs - Numérique

Flea Sings

Gus Van Sant - Etats-Unis - 1991 - vo sans sous-titres - 3'

Ressemblant à une version hallucinée des enregistrements d'Alan Lomax et du Gong Show, ce court métrage montre la fougue de Flea, bassiste des Red Hot Chili Peppers, dans la reprise d'Orange Claw Hammer de Captain Beefheart.

The Happy Organ

Gus Van Sant - Etats-Unis - 1971 - vost - 19'

Un frère et une sœur partent en week-end sans se douter de la tournure tragique qu’il va prendre. Première collaboration de Gus Van Sant, lors de ses études, avec Eric Edwards qui deviendra l'un de ses chefs opérateurs attitrés.

Bob

Gus Van Sant - Etats-Unis - 1987 - vost - 5'

Un film qui a inspiré à Gus Van Sant le personnage de Bob Pigeon, qu’interprète William Richert quelques années plus tard dans My Own Private Idaho.

A Thanksgiving Prayer

Gus Van Sant - Etats-Unis - 1991 - vost - 3'

Un court métrage qui met en scène William S. Burroughs scandant un pamphlet assassin – de sa propre plume – contre l’impérialisme américain.

Four Boys on the Road in a Volvo

Gus Van Sant - Etats-Unis - 1996 - vost - 4'

D'un road trip pittoresque (à l'origine une commande pour une publicité Levi's avec Harris Savides), Four Boys on the Road in a Volvo devient une série de moments impressionnistes et intimes.

Ballad of the Skeletons

Gus Van Sant - Etats-Unis - 1996 - vo sans sous-titres - 4'

Allen Ginsberg lit son poème homonyme qui dresse le portrait acerbe des vanités de la société contemporaine, sur une musique de Paul McCartney et Philip Glass.

Easter

Gus Van Sant - Etats-Unis - 2000 - vost - 31'

D'après une nouvelle de Harmony Korine. Prévu comme un segment du film inachevé Jokes, ce court métrage raconte l'histoire d'un homme qui pense être homosexuel après avoir vu, avec sa femme, un film porno gay. 

Projeté dans le cadre de

Du 29 Novembre 2017 au 19 Décembre 2017
Cinéaste de tous les genres
De tous les cinéastes américains contemporains, Gus van Sant est sans doute celui qui a le plus navigué entre le cinéma commercial (Will Hunting, A la recherche de Forrester), de recherche (Gerry), le cinéma de genre (Psycho) et