Paranoid Park

Gus Van Sant - USA - 2007 - vost - 84' - Couleurs - 35mm

Alex, jeune skateur, tue accidentellement un agent de sécurité tout près du skatepark le plus malfamé de Portland, le Paranoïd Park. Il décide de ne rien dire.

Critique

Portrait d’un adolescent qui flotte à la surface des choses, toujours en retrait et peu pressé d’affronter le monde des adultes, dont les représentants évoluent ici comme de lointaines figures étriquées, démissionnaires. Porté par la caméra lyrique de Christopher Doyle, le talentueux chef opérateur de Wong Kar-wai, le film se construit autour de nombreux flashbacks où le 35mm est utilisé pour les scènes traditionnelles et le super 8 pour celles de skateboard. Des séquences aériennes où les protagonistes semblent s’évader de la morne réalité et du tragique de l’existence. 

Cinémathèque suisse

Projeté dans le cadre de

Du 29 Novembre 2017 au 19 Décembre 2017
Cinéaste de tous les genres
De tous les cinéastes américains contemporains, Gus van Sant est sans doute celui qui a le plus navigué entre le cinéma commercial (Will Hunting, A la recherche de Forrester), de recherche (Gerry), le cinéma de genre (Psycho) et