Angoisse

Jacques Tourneur - Etats-Unis - 1944 - vost - 91' - Noir et Blanc - Numérique

En 1903, le docteur Bailey rencontre une femme étrange dans un train. Il apprend qu’elle est morte un peu plus tard dans d’étranges circonstances. A travers un ami, il entre dans le cercle de la famille de la défunte, les Bedereaux, qui semblent tous aussi névrosés que secrets. Bailey est attiré par la beauté d’Alida jeune femme altière plus qu’il ne l’avait imaginé. Qui est en danger dans cette histoire ? Qui est fou ?  

Critique

Angoisse est un « mystery movie » féminin et gothique, alors que Tourneur est avant tout un réalisateur de « tough guys » (même s’ils sont fêlés de tous les côtés), et d’histoires contemporaines. Cependant avec son sens de l’ambiguité et de l’irréel, Tourneur se débrouille très bien avec cette intrigue compliquée. Et il mène ses acteurs d’une belle main. Même si on le sent un tantinet contraint par la reconstitution de l’époque, il réussit un beau film inquiétant. Certains « tourneuriens » aiment modérément, d’autres adorent Angoisse notamment pour ses scènes les plus importantes. Et aussi parce que c’est l’un des meilleurs films avec Hedy Lamarr.

Edouard Waintrop

Projeté dans le cadre de

Du 23 Août 2017 au 12 Septembre 2017
Un génie discret
Si la filmographie de Jacques Tourneur parait aujourd'hui éclairer le firmament hollywoodien comme un astre pur, sa carrière mit du temps à décoller… Le fils de Maurice Tourneur, autre cinéaste d'importance, commença par faire tous les métiers à Hollywood et à Paris avant de diriger en France que